Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 07:34

DES MINETTES DE CHARMOY-CITY DONNENT LEUR POINT DE VUE SUR LA REVITALISATION - du 6 Juin 2017 (J+3093 après le vote négatif fondateur)

Selon des sources bien informées, notre précédent article a connu un grand écho dans les sphères félines du centre-bourg

DES MATOUS DU CENTRE-BOURG QUI VEULENT PARTICIPER- du 3 Juin 2017

Rien n’étant cependant parfait en ce bas monde, on nous a dans le même temps reproché… un certain ma[tou]chisme .

Le fait est que, depuis que le secrétariat des chats à l’égalité minettes-matous a été mis en marche, une bonne lectrice (ou un bon lecteur pourquoi pas ?) voit dans une publication, d’abord ce qu’il y a, mais surtout c’qu’y a pas !

Terrible, nous avons oublié les minettes ! Les minettes, voilà c’qu’y a pas ! Du coup, Marlène a la haine ! Non, pas la sublime Marlène Dietrich, mais l’auteure inspirée de l’incontournable « Osez l’amour des rondes »… Aujourd’hui battant notre coulpe, nous devons faire amende honorable et réparer le scandaleux oubli !

Deux bonnes copines de Claudi, Filoche, la pointue blanche, et Frimousse, la ronde tigrée (« Osez l’amour des rondes » !), vont nous y aider !

Filoche et Frimousse sont par ailleurs les dignes représentantes du collectif CMC (coquettes minettes charmoysiennes). Elles nous font part aujourd’hui de leurs idées sur la revitalisation du centre-bourg. Elles recommandent, comme préalable et prolégomènes incontournables, une lecture attentive de l’affiche de leur regrettée Kalinka, texte de référence qui fonde et origine leurs amères réflexions.

CHARMOY-CITY : EN MAI, PLEIN DE PROJETS POUR RELOOKER LA MAISON - du 27 mai 2017

Elles revendiquent d’abord le droit de pleurer devant un certain état de fait et déplorent toujours certains propos édilitaires péremptoires tenus dans l’Édito d’Inf’auxonne N° 50 d’octobre 2015 à l’adresse des commerçants :

« Nous avons un projet pour le centre-ville. Il revient aux commerçants de s’engager réellement dans cette démarche. Il est facile de pleurer. Nous souffrons de nombreuses fermetures. Elles ne sont pas dues à une arrivée de grande surface. Elle n’est pas ouverte. Demain, l’excuse sera facile »

SUR LES ÉPAULES DES GÉANTS - du 19 OCTOBRE 2015

Alors que leurs homologues matous Roucky et Squatt se plaisent à prendre la pose devant une vitrine conceptuelle, Filoche et Frimousse, conscientes de l’impact des images, choisissent, quant à elles, de s’exprimer devant une boutique réelle, dont la fermeture les a naguère cruellement éprouvées (voir notre illustration du jour).

Lors de la soirée du 30 mai dernier, profitant de l’affluence, nos minettes se sont donc glissées en catimini et en toute discrétion derrière la vitrine conceptuelle. Il n’y a pas là de quoi fouetter un chat !

Elles y ont étudié attentivement les panneaux

Parmi ces panneaux, le panneau 2 précise « Les grands éléments du diagnostic » retenus à l’issue de « la phase de diagnostic urbain dress[ant] un état des lieux de l’ensemble des Atouts/Faiblesses et Opportunités/Menaces caractérisant le centre-bourg d’Auxonne dont l’essentiel est tiré des remarques des habitants recueillies lors des différents temps de concertation ».

Dans la rubrique « Menaces » elles ont bien noté la première recensée : « Un commerce qui se distend en périphérie »

Notons en passant que lors de cette soirée du 30 mai, c’est le principal promoteur et artisan discret d’une hyperdistension effective et concrétisée du commerce sur le terrain du Charmoy qui présidait, accueillant les visiteurs venus à la rescousse du centre-bourg à revitaliser.

Cette hyperdistension avait été pourtant considérée comme une menace par la CNAC du 20 janvier 2010 qui l’avait refusée en soulignant qu’elle aurait un « impact significatif sur l’activité des commerces et services traditionnels situés en centre-ville » et qu’elle « ne manquer[ait] pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’Auxonne »

Notre promoteur-président, quant à lui, ne semble jamais avoir été de cet avis, qui déclarait encore fin 2014 :

« Notre pari est de dire : si nous avons une grande surface, cela va attirer du monde, si les gens viennent à la grande surface, ils peuvent en profiter pour faire d’autres courses, d’autres achats sur la ville. C’est effectivement le point de désaccord avec l’Union commerciale qui, elle, pense plutôt qu’il y aura évasion. »

http://youtu.be/4PMrRymYg5s

Les minettes du centre-bourg ont aussi leurs idées

Les minettes du centre-bourg ont aussi leurs idées

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 6 juin 2017 (J+3093 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres