Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 08:13

RHÉTORIQUE D’EN BAS, RHÉTORIQUE D’EN HAUT (1) - du 08 février 2017 (J+2975 après le vote négatif fondateur)

La rhétorique est la meilleure et la pire des choses. Dans le meilleur des cas, c’est l’art de l’éloquence, mais plus habituellement le mot désigne la matière des grands discours, de leurs enflures et de leurs emphases. L’éloquence pure d’un Bossuet pour le meilleur, et la com de nos tribuns du jour pour le pire.

On pourra remarquer à ce propos que le recours au verbe « décupler », ou à ses dérivés, est fréquent dans les discours conquérants ou vengeurs. Son emploi à bon marché contribue sans peine à renforcer l’enflure du discours. D’une grenouille on vous fait, vite fait, un bœuf à peu de frais.

Qu’il s’agisse de relancer un projet d’hypermarché en panne dans un obscur chef-lieu de canton, ou de redémarrer une campagne pour les présidentielles qui déraille, une pincée de « décupler » dans le discours, ça vous rattrape la mayonnaise retombée en deux coups de cuiller à pot !

Les exemples ne manquent pas de cet emploi de « décupler », il suffit de se baisser pour les ramasser.

Ainsi, dans notre France profonde, pouvait-on lire dans Inf’Auxonne N° 30 d’octobre 2010 en page 2 :

« PROJET DE ZONE COMMERCIALE DU CHARMOY »

« Conformément à la volonté clairement exprimée par les Auxonnais(es) lors de la consultation du 27 juin 2010, le nouveau dossier est en préparation avec une attention et une motivation décuplées. Nous vous tiendrons informés dès qu’il sera finalisé. »

Dans la France d’en haut, il y a deux jours, le leader de la campagne LR, terminait ainsi son discours de 16 h :

« Mesdames et Messieurs, c’est donc avec une énergie décuplée et une détermination farouche que j’aborde les prochaines semaines de cette campagne où la France ne joue pas autre chose que son destin. »

De bas en haut, dans notre douce France, qu’il s’agisse, en haut, du « destin de la France » ou, en bas, des intérêts d’une grande enseigne, nos décideurs « décuplent » à bon compte et à tout bout de champ !

Mais il faut nous souvenir, qu’avant cet emploi rhétorique, « décupler » est d’abord une opération mathématique qui consiste à multiplier par dix. Et nous revoilà dans les chiffres. Citons « Wiktionnaire » à l’appui de notre affirmation :

« décupler \de.ky.ple\ Transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se décupler)

[1er sens] Rendre dix fois aussi grand

[1er exemple] Dans la numération de position, pour décupler une somme en chiffres, on décale tous les chiffres d'un rang vers la gauche et on inscrit un zéro, si besoin, au chiffre des unités.

[2ème exemple] Il a décuplé son bien en quelques années. » […] »

Lorsque, dans Inf’Auxonne N° 30 d’octobre 2010 on peut lire, à propos d’un projet d’hypermarché, que l’ « attention » et la « motivation » de nos édiles ont été « décuplées », cela doit bien entendu s’entendre au sens figuré.

Un examen attentif des données chiffrées peut cependant révéler une proximité avec le sens propre. On vient ainsi d’apprendre récemment à propos de la « zone du Charmoy », que certains prix pratiqués pourraient avoir été très largement supérieurs au chiffre officiellement annoncé de 10 € le m² et que dans l’un des cas, même, on serait presque fondé à utiliser « décupler » dans son sens propre arithmétique, qui est celui d’ajouter un zéro !

CHARMOY, À COMBIEN LE MÈTRE ? - du 1er février 2017

Prudence, donc ! Il arrive que l’enflure des discours n’exclue pas de surcroît l’inflation des chiffres. Un train peut en cacher un autre !

Pour changer un peu des mâles déclarations, Claudi donne la parole aux femmes. Ce n’est pas le cas de tout le monde ! Et puis NKM, il faut l’écouter, elle peut avoir son franc-parler !

FINS DE SÉRIES AU CHARMOY - du 25 OCTOBRE 2014

Quand les oignons de Charmoy-City poursuivent

Quand les oignons de Charmoy-City poursuivent

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 8 février 2017 (J+2975 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres