Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 11:21

QUAND L’HYPER DU CHARMOY PASSAIT SOUS LA TABLE DU CONSEIL - du 04 février 2017 (J+2971 après le vote négatif fondateur)

Notre titre d’aujourd’hui fait écho à un titre du Bien Public du même jour : « AUXONNE POLITIQUE L’affaire Tachin sur la table du conseil ».

Oui, plus de huit ans après le fameux « vote négatif fondateur » du 17 décembre 2008, l’affaire du Charmoy, dont « l’affaire Tachin », comme la désigne la presse n’est qu’un des rebondissements bien prévisibles, continue de défrayer la chronique.

L’absence de transparence, les faux-semblants, les « discrétions » coupables du passé finissent tôt ou tard par empoisonner durablement l’avenir. Par les temps qui courent, vous comprendrez bien qu’il soit inutile de mettre les points sur les i.

Les questions de spéculations foncières évoquées dans la conclusion shakespearienne de l’article cité (« spéculer ou ne pas spéculer « That is the question ? » ») ne sont que les résurgences inévitables de questions posées il y a bien longtemps à propos du Charmoy dans notre blog et par la rumeur publique.

Aujourd’hui, le mythe officiel et « démocratique » des 10 € le m² pour tous est définitivement ébranlé et la crédibilité de ses sectateurs avec

CHARMOY, À COMBIEN LE MÈTRE ? - du 1er février 2017

Un conseiller municipal d’opposition a récemment consulté les sources irréfragables que sont les DIA relatives aux ventes des propriétaires privés à BOUXDIS. Si l’on en croit ses conclusions rapportées dans l’article cité :

« des terrains se sont vendus 60 € ainsi que 35 € le mètre carré sur cette même zone »

Dès janvier 2010, dans une tribune libre du magazine municipal Inf’Auxonne N° 27, un groupe d’opposition posait une question qui prend tout son relief aujourd’hui :

« Pourquoi s’être investi en catimini aux démarches d’acquisitions foncières avec la participation active sur le terrain de deux adjoints et du promoteur, laissant libre cours aux suspicions les plus condamnables. » [Inf’Auxonne N° 27 de janvier 2010 p.7 1ère colonne]

Il en posait aussi une autre, qui pour n’être pas d’ordre foncier, soulevait un problème majeur relativement au respect des décisions prises aux voix en conseil municipal et notamment à propos du fameux « vote négatif fondateur »

« Pourquoi ce manque de transparence aggravée [sic] par des contradictions majeures et incohérentes (vote négatif au conseil municipal et accord donné parallèlement au promoteur) ? » » [Inf’Auxonne N° 27 de janvier 2010 p.7 2ème colonne]

ENTOURLOUPES DU CHARMOY, HUIT ANS APRÈS, ON FAIT LA LUMIÈRE - du 17 décembre 2016

Prix « à la carte » sur le terrain, vote négatif du 17 décembre travesti en OUI. La démocratie se porte on ne peut mieux à Charmoy-City !

En conclusion de notre article nous pouvons sans peine affirmer, qu’il y a huit ans, grâce à Monsieur Raoul Langlois, à sa « discrétion » et à quelques-un(e)s de ses adjoint(e)s c’est sous la table du conseil que l’hyper du Charmoy sera finalement passé !

Boire un petit coup c’est agréable, mais il ne s’agit pas de nous raouler dessous la table !

https://www.youtube.com/watch?v=Vm0zucykXvY

En réédition, une illustration du feuilleton de Claudi qui avait déjà tout dit et tout compris.

Album- LE JOURNAL DU CHARMOY

04 - La valse brune

04 - La valse brune

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 4 février 2017 (J+2971 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse