Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 10:39

MAGNATS, RETENEZ UNE SUITE À L’HÔTEL DU CHARMOY ! - du 11 février 2017 (J+2978 après le vote négatif fondateur)

Le Bien Public de ce matin consacrait une pleine page à un article intitulé « Hôtellerie : le « Monopoly » auxonnais », sous la plume d’Olivier Capron.

Ce « Monopoly », concernant la vente annoncée de deux hôtels d’importance que nos lecteurs découvriront dans l’article, n’a rien à voir avec un autre « Monopoly » évoqué sur le site facebook du groupe « Une dynamique pour Auxonne » qui titrait le 22 novembre 2015 « Le Maire joue au Monopoly » et dont nous nous permettons cette citation :

« Raoul Langlois, plutôt que de rénover les biens existant dans la commune qui ont aujourd'hui tendance à tomber en ruine ( ancien Greta, maison rue Guebriant...) préfère acheter à nouveau un bâtiment pour 186000 € (hors frais de notaire).

Ce bâtiment semble être vendu bien chèrement par rapport à ce qu'il est et n'est certainement pas une priorité aujourd'hui.

À croire que Raoul Langlois prend la ville pour un jeu de Monopoly en taille réelle.

Une bonne gestion de parc immobilier passe par une saine et bonne gestion de son entretien. La commune ne peut aujourd’hui, si la situation financière par la baisse des dotations d'Etat est si dramatique que semble le faire croire Raoul Langlois, acheter un bâtiment qu'il faudra rénover, mettre aux normes d'accessibilité, payer les taxes et les frais de fonctionnement.

Nous sommes opposés à l'achat de ce bâtiment.

Nous sommes persuadés que la bonne utilisation des fonds publics doit se faire avant tout pour l'entretien des bâtiments existant sans alourdir le parc immobilier par de nouveaux achats. La fièvre acheteuse n'a pas sa place dans une bonne et saine gestion communale.»

La fièvre préemptrice et péremptoire qui s’est déclarée en 2016 à propos de la zone du Charmoy devait venir confirmer la politique monopolistique immobilière du Monopoly de Monsieur le Maire sur le Charmoy. De quoi réjouire le clerc… de notaire et mesdames et messieurs les avocats !

CHARMOY : QUI BLOQUE ET QUI DÉBLOQUE ? - du 29 Septembre 2016

Et nous en arrivons de Monopoly en hôtel et d’hôtel en Monopoly à l’hôtel du Charmoy, ce serpent de mer (non pas de maire grand-père !) encore une fois évoqué dans un encadré de l’article du Bien Public de ce matin !

Comme il est dit dans cet article, « l’absence supposée d’un hôtel de « grande capacité », pouvant accueillir un bus entier » a bien été pointée lors de la réunion d’information du 25 janvier dernier sur le SCoT.

À noter, comme ne le précise pas l’article, que lors de cette réunion, la nouvelle présidente de la com’com CAP Val-de-Saône avait souligné en substance que de récentes études indiquaient pour notre zone l’existence d’un tourisme de passage à dominante familiale, d’une journée et généralement sans nuitée.

Le document « SCoT Diagnostic stratégique janvier 2016 » précise (p. 107) : « le tourisme du territoire s’avère […] fortement apparenté à un tourisme de passage, les principaux sites touristiques étant visités sur le chemin de l’allée [sic] et /ou du retour de vacances des touristes étrangers (allemands, belges, … )»

À notre sens, ces informations s’appuyant sur des données récentes ne semblent pas militer fortement en faveur de la construction d’un hôtel de « grande capacité ».

Même si le projet d’un tel hôtel a une longue histoire dans les projets de notre maire comme des édiles prédécesseurs de sa famille politique, il ne semble pas loin de n’être plus à présent qu’un argument immobilier commode, mais surtout une vieille lune obsolète.

PRÉEMPTEZ DÈS MAINTENANT VOTRE CHAMBRE À L’HÔTEL DU CHARMOY ! - du 12 décembre 2016

À défaut de retenir une suite à l’Hôtel du Charmoy, vous pourrez toujours faire un tour à l’Hôtel de Ville !

Hôtel du Charmoy, un hôtel sans suite

Hôtel du Charmoy, un hôtel sans suite

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 11 février 2017 (J+2978 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse