Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 07:52

DE PLUS EN PLUS D’AFFAIRES, MAIS DE MOINS EN MOINS DE BOUTIQUES - du 12 février 2017 (J+2979 après le vote négatif fondateur)

Alors que le rideau se lève tous les jours sur de nouvelles affaires, « les rideaux se baissent dans nos centres-villes ».

« Les rideaux se baissent dans nos centres-villes », tel était en effet le titre d’un grand article en double-page du Bien Public d’hier 11 février.

À ce phénomène général, bien que selon des modulations locales diverses, des causes complexes d’ordre économique, démographique ou commercial sont à attribuer. Parmi ces causes, la concurrence inégale entre les grandes métropoles prospères et les zones rurales paupérisées, celle, indéniable et récurrente, entre grandes surfaces périphériques et commerce traditionnel de centre-ville, enfin l’avènement du e-commerce, brochant sur le tout.

Dans un encart « AUXONNE Val de Saône » du n° 190 de Pays Dolois de février 2017, la Présidente de l’UCIAA (Union Commerciale, Industrielle et artisanale d’Auxonne), Fabienne Moreau traduit avec une certaine justesse la complexité des facteurs qui fragilisent localement le commerce de notre centre-ville : « Pour beaucoup, la situation dans le commerce est compliquée » […] « Les chiffres sont en baisse mais on ne peut savoir s’ils sont réellement liés à l’arrivée de l’hypermarché Leclerc. En effet la conjoncture joue pour beaucoup, tout comme le développement d’internet » […]. Pour tenter de remédier à ces difficultés « certains essayent de proposer d’autres services [livraisons, conseil, produits locaux, horaires élargis] »

À propos des festivités de fin d’année et du marché de Noël qui a connu cette année un succès « mitigé », la présidente déclare : « Désormais, il n’y a plus de règles concernant les jours calmes et les jours d’affluence . Les gens achètent vraiment au coup par coup, et surtout, ils attendent le dernier moment ».

En résumé, une situation fluctuante et imprévisible sur fond de conjoncture économique défavorable, et quoi qu’on en dise, de concurrence des grandes surfaces, même si celle-ci est difficile à chiffrer. Pour terminer, l’environnement urbain local ne se révèle pas être un facteur d’attraction évident, et selon Fabienne Moreau « le gros point est la voirie à améliorer, tout comme la propreté ».

Dans ce même encart, le maire d’Auxonne, interviewé, arrondit les angles et dresse un tableau apaisé et confiant dans l’avenir d’Auxonne. À propos du projet de revitalisation du centre-ville il conclut : « C’est un projet qui nous engage sur 5, 10, voire 15 ans. Le programme définitif pourrait être établi à la fin de l’été et les priorités en septembre. Je sens une certaine émulation autour de ce dossier. » Voilà un sentiment fort encourageant, attendons les bilans. Qui vivra verra…

À la question « Comment voyez-vous l’avenir ? » notre premier édile apporte une réponse optimiste, reprenant pour finir son projet d’échanges avec Dole.

Ce tropisme dolois, cet appel du Jura, cet attachement à la cancoillotte, notre premier édile, avec son opportunisme habituel, ne manque jamais de l’exprimer chaque fois qu’en sandwich entre deux publicités, il glose dans les gratuits comtois.

LE COMTÉ EST EN PROMO (AVEC OU SANS ÉTIQUETTE)- du 30 octobre 2013

CHARMOY-BEACH - du 6 juin 2014

LIGNE DE CHARME - du 15 JUIN 2014

Encore une fois, en bon partisan de la fusion bourcomtoise, guignant vers la fondue jurassienne, notre premier magistrat n’aura pas manqué de faire preuve de son esprit d’à-propos.

Mais à propos d’à-propos, cette fois, Monsieur Langlois ne nous parle plus du Charmoy, l’objet chéri de son pari moisi. Vous vous rappelez :

« Notre pari est de dire : si nous avons une grande surface, cela va attirer du monde, si les gens viennent à la grande surface, ils peuvent en profiter pour faire d’autres courses, d’autres achats sur la ville. C’est effectivement le point de désaccord avec l’Union commerciale qui, elle, pense plutôt qu’il y aura évasion. »

UNE MINUTE 38 DE BONHEUR ( 3ème épisode) - du 31 OCTOBRE 2014

Pour changer un peu du sport, dont ils sont quelque peu ragoués, nos petits lapins du CMJ sont allés pour une fois au théâtre. Émus, ils ont vu le rideau tomber et les ombres s’étendre sur leur centre-ville familier qui n’est pas encore revitalisé !

Eh oui ! relever des rideaux, c’est parfois plus compliqué que de lever de la fonte ou que de faire des pompes !

Baisser du rideau à Charmoy-City

Baisser du rideau à Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 12 février 2017 (J+2979 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse