Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 09:40

CHARMOY-CITY : ONE MAN SHOW ET COUTEAU SUISSE - du 09 janvier 2017 (J+2945 après le vote négatif fondateur)

Dans un article intitulé « AUXONNE VOEUX Vers une baisse des impôts ? » Le Bien Public de ce matin rend compte de la cérémonie des vœux du maire : « un one man show d’une heure largement consacré à l’année écoulée » selon le rédacteur.

Comme vous le pensez bien, Chantecler n’était pas convié à ce grand prêche annuel et les lecteurs du journal chercheront vainement sa crête émergeant d’un parterre d’auditeurs triés sur le volet.

À propos de volet, si l’on se réfère à l’article, le volet social semble avoir occupé une place de choix dans le discours de cette année. Les rigueurs de l’hiver et les tribulations de Cristobal n’y sont sans doute pas pour rien. Les mânes de l’Abbé Pierre auront visiblement inspiré notre orateur.

L’Abbé Pierre, qui ne manquait pas de sens pratique, avait à n’en pas douter un couteau suisse dans sa poche. En matière sociale, la seule bonne volonté ne suffit pas, il faut disposer des outils de la débrouillardise et le couteau suisse en est l’image et la synthèse.

Or, ce que ne nous apprend pas l’article, c’est qu’incidemment, au fil de son long discours, notre premier magistrat a confessé avoir toujours un couteau suisse dans sa poche. Il ne semble pas, toutefois, que joignant le geste à la parole, il ait exhibé le précieux objet.

Peut-être en a-t-il fait cadeau récemment à un nécessiteux ? Vous allez me trouver pesant sur le volet social, mais c’est peut-être aussi le sentiment qu’ont eu les auditeurs du parterre et du discours. La lecture de l’article pourrait le suggérer, dont la conclusion s’ouvre sur ces mots : « Enfin, passage obligé, Raoul Langlois a évoqué 2017 ».

Cet « enfin » ne marque-t-il pas rétrospectivement une certaine impatience au terme d’une longue marche au rétroviseur social. Il est possible de s’interroger.

Restons en là, nous pourrions susciter l’ire de notre premier magistrat qui semble avoir quelque peu admonesté en passant « les journalistes » lors de la séance. Ah ! Ces journalistes !

UNE PRESSE SUBVERSIVE À CHARMOY-CITY ? - du 22 Septembre 2016

On peut être certain que notre premier édile, en matière de presse, doit déjà regretter l’inénarrable binôme !

BYE-BYE GREAT TEAM ! - du 30 décembre 2016

Au fait, il semble que le Charmoy, un des nombreux grands absents du discours, s’il était bien représenté à la tribune, ne l’était pas vraiment dans le parterre. Belle reconnaissance pour un dévouement empressé qui n’a jamais compté ses heures !

Offrez un couteau suisse, il n’est pas toujours sûr que l’on vous en soit reconnaissant !

LE COUTEAU SUISSE DU CHARMOY- du 18 novembre 2016

D’un naturel peu rancunier et bon enfant, notre conférencier n’a pas omis pour autant de mentionner le juste principe d’une répartition équitable des flux lumineux festifs. Principe en vertu duquel la D905, voie d’accès au Charmoy, devait briller cette année de tous ses feux durant les fêtes !

De ces lumières, pourtant évoquées lors du discours, il n’est pas question dans l’article. Sûr, notre premier magistrat va encore déplorer que le journaliste ait manqué une occasion de nous éblouir !

ENTOURLOUPES DU CHARMOY, HUIT ANS APRÈS, ON FAIT LA LUMIÈRE - du 17 décembre 2016

Illuminations équitables à Charmoy-City

Illuminations équitables à Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 09 janvier 2017 (J+2945 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse