Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 07:09

UN MARRONNIER POUR LE NOUVELLISTE DU CHARMOY - du 14 NOVEMBRE 2015 (J+2523 après le vote négatif fondateur)

Selon Wikipédia, « Un marronnier en journalisme est un article ou un reportage d'information de faible importance meublant une période creuse, consacré à un événement récurrent et prévisible. Les sujets « débattus » dans un marronnier sont souvent simplistes, […] »

Des ronds-points, au chantier du Charmoy, en passant par les chrysanthèmes, les voies de l’information semblent devenues, chez nous et ces derniers temps, des allées toutes plantées de marronniers !! C’est la COP 21 qui va être contente, tout ça c’est bon pour la qualité de l’air

CHARMOY LAVE PLUS BLANC QU’UN DIESEL ALLEMAND ! - du 28 SEPTEMBRE 2015

La palme d’une esthétique recherchée et quasi sculpturale revient quand même, entre ces marronniers, au fabuleux chantier qui fait rêver notre nouvelliste « visionnaire ». Mais qu’est-ce au fait qu’un nouvelliste ?

Comme la plupart des mots de notre langue, ce mot a des sens variés qui ont évolué au cours du temps. Dans un sens à présent devenu désuet, c’est tout bonnement un journaliste. La preuve en est, c’est que le catalogue de la Bibliothèque Nationale de France, interrogé sur ce point, nous livre à propos de « nouvelliste » plus de 400 entrées. Ces entrées correspondent essentiellement à des noms de journaux et autres périodiques : « Le Nouvelliste de Haute-Saône », feuille vésulienne de la Troisième République en est un exemple.

LE NOUVELLISTE ET LA RÉVOLUTION - du 13 juin 2013

Littré nous dit, sans trop se fatiguer, que le nouvellisme désigne « les habitudes du nouvelliste » !! Il ajoute que l’on doit la paternité de ce mot à Bayle. Précisons que Bayle, esprit libre et indépendant exilé en Hollande sous Louis XIV, et qui n’était pas à la botte des puissants, est le célèbre auteur des Nouvelles de la République des Lettres.

L’habitude est une seconde nature, et particulièrement « les habitudes du nouvelliste », car dans Le Bien Public d’hier 13 novembre, nous avions encore droit a un énième entrefilet avec la sempiternelle vue photographique du chantier !! Sa légende : « Le chantier du centre commercial sur la fin » ! Un tel scoop laisse, pour le coup, le lecteur sur sa faim !

Pour en revenir à notre recherche lexicographique, le « nouvelliste » – et là nous parlons sous l’autorité de Littré – a rarement eu très bonne presse. Ainsi de Montesquieu dans ses Lettres Persanes, cité par Littré à propos des nouvellistes : « …leurs discours de cinquante ans n’ont pas un effet différent de celui qu’aurait pu produire un silence aussi long ; cependant ils se croient considérables, parce qu’ils s’entretiennent de projets magnifiques et traitent de grands intérêts ». Tout est dit.

Mais du temps de Montesquieu, Niepce et Daguerre n’étaient pas encore nés et avec eux la photographie, nouvelle arme redoutable dans la panoplie du nouvelliste.

Dans une chanson impayable où « il y a véritablement photo », Pauline Carton nous convainc avec humour que la photographie peut-être un vrai plaisir, du moins dans sa version argentique où le cliché se développe dans le noir et requiert d’agréables et bienfaisants trempages.

https://www.youtube.com/watch?v=oW0Z-V6QbCQ

Mais de nos jours, la profusion numérique, cet hypermarché facile du cliché qui radote, n’engendre plus qu’un ennui profond chez le lecteur quotidien de marronniers qui, dans l’affaire, se retrouve de plus en plus marron !!

Claudi qui nous a fait une belle « une » me dit que j’ai mauvaise mine et que je me fatigue trop. Oui, c’est ainsi, je raffole des catalogues, des dictionnaires, des répertoires, de l’exactitude en général. Les approximations dans les grandes largeurs, ce n’est pas mon genre, je préfère le « réglage fin », je vais parfois jusqu’à raffiner dans la mise au point, déformation professionnelle !

Tiens, par exemple, comme ça au hasard, dans le grand répertoire de l’IESF (non, il ne s’agit pas d’impôt sur la fortune mais de sciences exactes !), où je sais bien ne pas figurer, j’ai fait récemment des TP. La science concrète, pas celle qu’on rêve, ne s’apprend-t-elle pas en faisant des travaux pratiques ? La preuve par l’expérience et les faits voilà la seule vraie voie !

J’ai donc tapé mon nom, comme ça, à tout hasard sans idée de manœuvre, ça marchait, mais pas pour le prénom. En conformité avec la réalité. Et même pour Zinzin, ça marchait… sauf que la réponse lui mettait une rallonge. Pauvre Zinzin ! Mais attention, ça marche pas pour tous les noms…Essayez, c’est facile avec le Net, c’est comme avec le GPS on finit toujours par savoir où l’on met les pieds. À moins d’avoir affaire à un adepte de la physique quantique !

« EFFET TUNNEL » AU CHARMOY- du 25 août 2013

Un nouveau Nouvelliste pour le Charmoy

Un nouveau Nouvelliste pour le Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 14 novembre 2015 (J+2523 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse