Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 09:09

L’OMBRE D’UN DOUTE - du 26 SEPTEMBRE 2015 (J+2474 après le vote négatif fondateur)

« L’ombre d’un doute » (Shadow of a Doubt), c’est le titre d’un célèbre thriller de Hitchcock (1943), précisons tout de suite que notre article ne s’appliquera pas à donner notre appréciation de ce film de vrai suspense.

Car en fait de vrai suspense, au Cinéma du Charmoy, il n’y a vraiment plus grand-chose à l’affiche. On connaît déjà la fin, qui justifie les moyens, et c’est comme si on avait déjà vu le film qui se déroulera selon le même scénario que toutes les versions et tous les remake qu’on en joue, qu’on en a joué et qu’on en jouera encore quelque part dans toutes les périphéries des villes de France !

Et voilà que dans le cours de son long article intitulé « Auxonne : un conseil municipal de rentrée bien paisible » (Hebdo 39 N° 174 de lundi dernier 21 septembre), C.K. tente, comme un défibrillateur, de faire palpiter notre cœur, non pas notre cœur de ville, bien que sur sa photo je reconnaisse les chats de ma rue au cœur de la ville, mais bien notre cœur de lecteur….

Sans crier gare, au détour de l’« ordre du jour routinier » de ce « conseil municipal de rentrée bien paisible », le suspense s’installe soudain et nous captive par l’apparition de ce sous-titre accrocheur : « L’ouverture de Leclerc toujours suspendue à une décision de justice ». Le cœur battant, la bouche sèche et les mains moites, on retient son haleine….

C.K. aurait-t-il l’intention de nous faire le coup de « L’épée de madame Oclès » ? Peine perdue ! On le sait bien, nous, que c’est plié. À travers votes, commissions, décisions de justice, le projet a toujours fini par passer comme une lettre à la poste. C’est comme l’eau, ce genre de trucs, ça finit toujours par passer, par le toit ou par la cave, ou encore… par le caveau ! Pot de terre contre pot fer ! Qu’on ne me fasse surtout pas dire pot de vin !

Alors, « L’ouverture de Leclerc toujours suspendue à une décision de justice » c’est un peu l’histoire du chat qui se fait peur avec sa queue, dans ma bonne rue Carnot ou ailleurs ! Après le contorsionnisme et la casuistique édilitaires de fin 2008-début 2009, après les retournements de la CNAC et des autres, il en faut plus qu’une soi-disant « ouverture de Leclerc toujours suspendue à une décision de justice » pour nous surprendre et nous tenir en haleine ! On est blasés depuis longtemps et baisés depuis encore plus longtemps, car avec tous ces oui, tous ces non, toutes ces commissions, on nous aura bien pris pour des c… !

Et puis, on a beau être amoureux de la formule, mais « ce magasin porteur d’espoir », vous ne trouvez pas que c’est un peu gros ? Ah ! Malraux, si tu le voyais ton Espoir, comme il est grand, comme il est beau ! Au Charmoy, regardez passer l’espoir humain à la caisse, en caddie, et en promo ! Édouard Detaille, le peintre de batailles peignit en son temps « Le rêve passe », on attend maintenant qu’un hyper Diego Rivera local nous brosse magistralement une grande fresque inaugurale pour l’ouverture. « L’espoir à gogos » ferait un bon titre !

Et puis plus modestement, sans aller chercher Malraux, Detaille ou Diego Rivera, « ce magasin porteur d’espoir », voilà une formule enthousiaste qui fait bon marché, ou plutôt bon hypermarché de l’opinion de nombre d’Auxonnais(es) qui ne partagent pas si naïvement cet « espoir », téléphoné de LURE !

Claudi a croqué pour nous deux OUIOUIstes convaincus qui ont mis leur OUI dans l’urne et tous leurs espoirs dans le Charmoy !

À propos de LURE et de la fameuse consultation de 2010, les amateurs d’histoire charmoysienne pourront découvrir sur Facebook un vestige archéologique dont nous ignorions encore récemment l’existence : le site groupe social « Une zone commerciale à Auxonne ? Moi, je vote OUI ! ». À la différence d’autres sites, cette hyper-Palmyre a survécu !

https://www.facebook.com/#!/groups/121467064533593/?fref=ts

Ami(e)s lecteurs/trices, faites un petit détour pour découvrir le site groupe social « Une zone commerciale à Auxonne ? Moi, je vote OUI ! », ses deux coruscantes égéries animatrices, son colleur d’affiches de service et surtout ses débats d’une haute tenue d’où émergent quand même quelques contradicteurs bien sympathiques que nous saluons rétrospectivement ! Passionnant ! Ça vaut son pesant de choucroute !

Dernière minute : Le Bien Public de ce matin titrait, sous la plume de N.R. : « Auxonne Des parties de foot qui font débat ». C’est vrai que le Charmoy serait un espace plus adapté à ce sport que le parvis de l’église ! C’est du moins ce que sembleraient démontrer nos très riches archives iconographiques !

Charmoy : l'espoir plus fort que la justice !!!

Charmoy : l'espoir plus fort que la justice !!!

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 26 septembre 2015 (J+2474 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse