Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 09:14

TROIS OASIS ET UN DÉSERT (2) - du 30 JUILLET 2015 (J+2416 après le vote négatif fondateur)

Dans un précédent article portant le même titre, à travers une brève revue de presse régionale, nous avions donné un aperçu d’un cas d’école haut-saônois concernant un projet d’implantation périphérique de grandes surfaces. Nous avions notamment évoqué les débats qu’il suscitait, à propos des risques induits de désertification commerciale du centre-ville de Vesoul.

TROIS OASIS ET UN DÉSERT (1) - du 10 JUILLET 2015

Rappelons que les « trois oasis », dont deux sont déjà en place, sont des zones commerciales situées sur la commune de PUSEY limitrophe de VESOUL et que la deuxième, qui a largement inspiré la politique charmoisienne de notre municipalité en place, qui l’a visitée, n’est autre que le site de l’hypermarché E .LECLERC de Vesoul-Pusey. C’est sans doute à la suite ou à l’occasion de cette visite que notre maire enthousiasmé a été adoubé pour, selon l’expression consacrée, « partir au feu » pour « faire un hypermarché sur sa commune ».

Le présent épisode, le deuxième de notre série « Trois oasis et un désert » présentera plus particulièrement, à partir d’extraits bruts de documents, le rôle bien connu joué par les maires dans le soutien des promoteurs, notamment, à travers les instruments de communication dont ils disposent. Le lecteur adulte pourra aisément constater par lui-même que ce soutien ouvert des élus aux promoteurs peut s’exercer, en particulier, selon trois axes :

La contestation ouverte des décisions des commissions départementales ou nationales quand elles ne vont pas dans le sens des promoteurs.

L’affirmation hâtive et péremptoire d’une volonté supposée très majoritaire de leur population de voir se réaliser les projets des promoteurs.

Le discrédit et la « ringuardisation » du petit commerce local traditionnel de centre-ville.

Nous étudierons successivement le cas de PUSEY, puis celui d’AUXONNE

À titre d’entrée en matière et de mise en bouche, nos fidèles lecteurs/trices pourront relire avec profit

COMME LES CHAMPIGNONS - du 3 octobre 2013

 

EXTRAIT de PUSEY INFO N° 54 de juillet 2014 (pp.1 et2)

« OASIS 3 LE POINT SUR LE DOSSIER »

« Monsieur le Maire, et son Conseil Municipal tiennent à porter à la connaissance des Puséens la suite réservée aux projets en cours. Le Conseil Municipal de PUSEY ainsi qu’une très grande majorité des habitants de l’Agglomération ne comprennent pas la décision de la C.D.A.C. ( Commission Départementale d’Aménagement Commercial )

Le projet, soumis à la commission économique de la CAV, en juin 2014 avait pourtant recueilli une très large majorité favorable à l’implantation de cette nouvelle zone.

Les instances communautaires réunies en CDAC le 20 juin 2014, n’ont pas tenu compte de l’avis de la commission : on peut s’interroger sur leur bienfondé…Le projet OASIS 3 que certains trouvent disproportionné et incertain, a pourtant fait l’objet de toute l’attention du promoteur concernant l’implantation des nouvelles enseignes dont la plupart ne sont pas représentées sur l’agglomération vésulienne ni sur le département.

Les enseignes qui elles-mêmes ont fait des études de marché prouvent qu’il y a un manque évident pour les biens à la personne dans l’agglomération vésulienne.

Ces enseignes qui ne peuvent s’implanter en centre-ville, compte-tenu de leur surface, favoriseraient en réalité tout le commerce de l’agglomération en fidélisant leur propre clientèle, en attirant une clientèle nouvelle, et surtout en évitant l’évasion en particulier vers Besançon. Si l’évasion sur Besançon, Mulhouse, Dijon, s’accentue, c’est parce que ces collectivités ont su saisir l’opportunité de développer en périphérie leurs zones commerciales.

Exemples :

La Toison d’Or à Dijon ou à Besançon Châteaufarine avec une ouverture de 15 cellules début octobre.

Il est donc regrettable, que depuis plus d’un quart de siècle, le développement commercial ait toujours été freiné par des élus sous l’influence d’une poignée de commerçants timorés qui n’ont aucune vision de l’avenir.

Le Conseil Municipal est surtout inquiet pour les entreprises locales qui comptaient sur de tels aménagements pour pérenniser leur activité. Cet investissement de 25 millions d’euros de travaux, dont 90% confiés à des locaux, aurait pu être « une bouffée d’oxygène » en cette période de crise. De plus, 200 emplois minimum auraient été créés, générant ainsi un formidable effet de levier en matière d’emploi !

Ainsi toute l’agglomération vésulienne s’est privée d’une chance de développer une activité commerciale dynamique dans son bassin.

La zone de PUSEY n’accueillerait pas, pour l’instant, une 3ème zone commerciale.

Soyons certains que les acteurs soucieux du développement économique de l’agglomération, ne manqueront pas de lucidité pour réétudier le projet.

Et pour conclure, le Conseil Municipal continuera à se battre pour la création d’OASIS 3. »

 

EXTRAITS de divers Inf’Auxonne

 

Numéro 26 octobre 2009 : page 1

p. 1 2ème colonne

« La municipalité s’est engagée très clairement et très fermement pour l’aménagement d’une zone commerciale. L’enseigne Leclerc est la locomotive de cet aménagement. Leclerc représente 3 500 m2 de surface de vente sur une zone de 200 000 m2 soit 20 ha. Nous espérons avec cette locomotive attirer d’autres commerces ou services, notamment un hôtel. Un débat riche et fructueux a eu lieu. Nous savons qu’une majorité d’Auxonnais est favorable à cette implantation. »

Raoul Langlois

Maire d’Auxonne

Numéro 27 janvier 2010 : page 1

p. 1 1ère et 2ème colonnes

« De même, il nous revient à nous, élus, de favoriser l’emploi, de développer toutes les initiatives favorables à l’investissement, au développement de notre commune. La frilosité n’est pas de mise. La municipalité a ainsi décidé de s’investir pleinement dans un développement harmonieux du commerce du Centre Ville. C’est pour nous un atout majeur : le commerce local trouvera profit d'une nouvelle attractivité de notre ville. Auxonne doit se développer. Le commerce local est loin de répondre à l’attente commerciale des Auxonnais. Aussi, la municipalité s’est elle engagée dans l’aménagement d’une zone commerciale au Charmoy. Nous répondons ainsi à l’attente de l’immense majorité de nos concitoyens. La commission Départementale n’a pas retenu ce projet eu égard aux abstentions alors que les votes étaient largement favorables : 4 pour – 2 contre. Je me déplacerai pour soutenir le projet devant la Commission Nationale d’Aménagement Commercial.[…] Aujourd’hui, la municipalité s’engage pour le futur de notre cité. La municipalité travaille.

Bonne et Heureuse Année 2010

Raoul LANGLOIS

Maire d’Auxonne »

page 2 : « Une nouvelle association est née : Auxonne Avenir consommateurs (A.A.C.) »

« Son but statutaire est le suivant : « expression, représentation et défense des intérêts des consommateurs d’Auxonne et des communes environnantes. »

« Nous sommes donc tous concernés.

Son Président, M. Philippe Montial, est à votre disposition au 03 80 81 32 89 pour tous renseignements et/ou adhésion (5euros/an). »

Numéro 28 mai 2010 : page 1

p.1 sous la photo

« Le Conseil Municipal du 15 avril 2010 a décidé, à l’unanimité de vous donner la parole. Le 27 juin 2010, de 08h00 à 18h00 aura lieu une CONSULTATION des auxonnais.

Vous aurez à répondre à cette question : « Êtes-vous favorable OUI ou NON au projet d’implantation d’une zone commerciale sur le site du Charmoy ? ». De votre choix dépendra l’avenir de cette zone, l’avenir d’Auxonne. »

page 2

p.2 sommet de page

Consultation locale des électeurs

Êtes-vous favorable OUI ou NON

au projet d’implantation d’une zone commerciale sur le site du Charmoy ?

Telle est la question à laquelle vous pourrez répondre le 27 juin 2010. En effet, les décisions défavorables des Commissions d’Aménagement Commercial rejetant le projet Leclerc ont suscité diverses et nombreuses réactions : satisfaction pour les uns, indignation, incompréhension, inquiétude et soutien pour les autres. Estimant opportun et démocratique de

recueillir l’avis de la population, nous avons décidé de vous mettre à contribution en vous permettant de vous exprimer officiellement. Nous organiserons donc une consultation des électeurs qui répondront par OUI ou par NON à la question ci-dessus. Cette consultation se déroulera comme une élection dite « classique » y compris pour les procurations. Les résultats nous éclaireront sur l’avenir que vous souhaitez pour cette zone dite du « Charmoy », avec ses répercussions locales inévitables, notamment « urbanistiques » et « économiques ».Votre choix sera respecté et orientera les suites données à ce projet d’aménagement. Si vous vous sentez concernés par l’avenir de notre/votre Commune, saisissez l’opportunité de vous exprimer que nous avons voulu vous donner et réservez-nous d’ores et déjà le temps de voter le 27 juin 2010, entre 8 et 18 heures.

Nous espérons une participation TRÈS NOMBREUSE !!!

Chacun d’entre vous est concerné !!! »

 

Numéro 29 juillet 2010 : page 1

p. 1 2ème colonne bas

« La Consultation des électeurs du 27 juin a révélé la véritable implication des citoyens dans la vie de leur cité : 38,25 % de participation, taux plus élevé que pour les élections européennes et régionales. Avec près de 80 % de OUI à la question posée, les auxonnais se sont clairement déterminés pour le développement d’Auxonne et de son Canton. Sans relâche, la municipalité continuera son travail au service de la ville d’Auxonne et de tous ses administrés. »

page 2

 

p.2 sommet de page

« Consultation LOCALE des électeurs du 27 juin 2010

AUXONNAISES , AUXONNAIS ,

Chers Concitoyens,

NOUS avons demandé VOTRE avis. C’était une première ; une consultation, et pourtant, le taux de participation de 38.25 % a dépassé celui des dernières élections européennes et régionales !

79.52 % d’entre vous ont répondu OUI (pour 20.48 % de réponses négatives) à la question suivante :

« Êtes-vous favorable OUI ou NON au projet d’implantation d’une zone commerciale sur le site du Charmoy ? » MERCI pour votre importante mobilisation et pour votre confiance !

MERCI pour ce résultat sans ambiguïté !

Nous avons pris acte de votre soutien et de votre intérêt, témoignés lors de la campagne et de la proclamation des résultats à laquelle vous avez assisté très nombreux. Saluons également le déplacement de nombreux habitants des communes avoisinantes, les uns pour nous témoigner leur intérêt pour le projet, les autres regrettant de ne pouvoir voter. Nous persévérerons pour faire respecter VOTRE choix, qui est aussi le NOTRE. Nous vous tiendrons informés de l’évolution de ce dossier.

AUXONNE doit évoluer pour redevenir LA capitale du Val de Saône, une capitale économique et touristique digne de ce nom !

ENCORE MERCI !!!

 

Numéro 31 janvier 2011 :

page 2 : « AUXONNE PASSIONNÉMENT » « Reste un chantier important à mettre en œuvre […] : une politique concertée de revitalisation [du] centre ville, dans une collaboration étroite avec les habitants et les commerçants. »

« Malheureusement, jusqu’à présent nos appels n’ont pas reçu l’écho qu’ils méritaient. En effet, les représentants du commerce auxonnais, obnubilés par la lutte contre l’implantation d’une troisième grande surface se sont fourvoyés dans une alliance contre nature avec les grandes surfaces locales. Se mêlant ainsi d’un combat qui de toute évidence ne les concernaient [sic] pas, en scellant cette alliance de la carpe et du lapin, ils ont fait perdre de vue à leurs mandants les questions essentielles, à savoir :

- que faire pour rendre le centre ville attractif ?

- quelles réformes entreprendre pour attirer le chaland et répondre aux besoins de la clientèle ?

- comment tirer parti d’un tourisme qui va se développer ?

En ce début 2011, notre équipe formule le vœu que la raison reprenne enfin ses droits, et qu’une interaction efficace se mette en place pour défendre réellement les intérêts du commerce auxonnais ».

Notre sélection documentaire s’arrête là. D’un bout à l’autre de notre hexagone, dans diverses revues municipales formatées selon les mêmes schémas bavards et raccrocheurs, on pourra retrouver le même prêchi-prêcha d’élus locaux au service des barons de la grande distribution.

 

TROIS OASIS ET UN DÉSERT (2) - du 30 JUILLET 2015 (J+2416 après le vote négatif fondateur)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 30 juillet 2015 (J+2416 après le vote négatif fondateur)

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse