Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

20 juillet 2015 1 20 /07 /juillet /2015 09:17

MARINETTI MONTE EN AVION : ÉPISODE N° 3 - du 20 JUILLET 2015 (J+2406 après le vote négatif fondateur)

À propos de cet épisode et de son commentaire par Soupault, il conviendra de séparer le bon grain de l’ivraie (avec le tarare intellectuel du jugement critique, instrument dépassé mais bien commode, et qui sera plus utile à cet usage qu’abandonné sur un rond-point).

Ce que le facétieux Soupault, dans son gentil couplet, semble attribuer aux aléas de l’aérodynamique en régime turbulent est en réalité un plan de création savamment élaboré par notre maestro qui maîtrise aussi bien les courants aériens que les courants artistiques. Une chose est certaine, notre Marinetti local et international sait nager, dans l’air, comme au sol. Il sait reconnaître au doigt mouillé d’où vient le vent et adopter le courant majoritaire, quitte à changer de cap selon les lois de l’Attirance © panurgique qui le régissent, lui et son prince.

Quant à cette « pâmoison » ironiquement désignée par le facétieux Soupault, c’est en fait la révélation que le maestro reçoit, dans les airs, de son propre talent, révélation qui vient dissiper à point nommé ses doutes térébrants. Dans ce moment de« pâmoison », la pensée émue du maestro s’envole vers sa chère Alcôve d’acier, l’auto-mitrailleuse Ansaldo-Lancia 1ZM N° 74, dans l’habitacle de laquelle il a passé des heures glorieuses en route vers la victoire !

Mais à présent notre précieux héros ne roule plus dans son écrin de blindage, il vole pâmé dans l’azur, et seul le vulgaire sans culture artistique levant le nez et observant le ciel, pourra prendre l’auguste aéronef pour un quelconque satellite placé là-haut, par de puissantes instances haut-rhinoises, haut-saônoises et vosgiennes réunies, pour compter du haut du ciel les flux incessants de « semi-remorques » qui approvisionnent le « fabuleux chantier », objet de la fascination hypnotique du maestro.

Mais quel « fabuleux chantier » ?? Vous ne connaissez pas le « fabuleux chantier » !!! Malheureux/ses ignorant(e)s !!! Allez vite trouver la réponse dans l’extrait du Bien Public du 26 mars 2009 illustrant notre article

LA BONNE BLAGUE DU BLOG - du 22 FÉVRIER 2015

De ce « fabuleux chantier » qui l’excite, comme il excite son prince, qui l’excite et le fait pâmer… et, qui sait, peut-être plus, il n’est certes pas le simple comptable, pas plus que le compteur, il en est le conteur, le chantre, le barde, l’aède ! Il a reçu la mission divine d’être l’ineffable illustrateur du miracle artistico-alimentaire qui, en ce lieu comico-cosmique, advient ! C’est ainsi, ne s’improvise pas artiste qui veut, et les voies du Tramway A sont impénétrables !

 

MARINETTI  MONTE EN AVION : ÉPISODE N° 3 - du 20 JUILLET 2015 (J+2406 après le vote négatif fondateur)
MARINETTI  MONTE EN AVION : ÉPISODE N° 3 - du 20 JUILLET 2015 (J+2406 après le vote négatif fondateur)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 20 juillet 2015 (J+2406 après le vote négatif fondateur)

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Feuilleton 4