Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 09:35

MAXI-DISTRIBUTION ET MINI-EXPRESSION - du 28 JUIN 2015 (J+2384 après le vote négatif fondateur)

Que l’actualité soit cruelle n’autorise pas pour autant l’oubli de questions plus prosaïques. De tout temps se sont côtoyées tragédies et réalités prosaïques. Le surcroît de tragédie ne fait que mettre en relief le caractère prosaïque de certains faits, il n’interdit pas pour autant d’en faire mention.

Notre blog n’ayant pas vocation à s’indigner à bon compte au nom des grands principes, nous nous contenterons plus modestement d’évoquer aujourd’hui deux réalités bien prosaïques de notre cité : maxi-distribution et mini-expression

À propos de maxi-distribution, chacun(e) l’aura compris, il ne s’agit pas d’une distribution des prix ni de lauriers, et encore moins de l’attribution d’un prix de bonne foi et de transparence. L’histoire est bien connue, et notre blog l’a déjà déclinée sur tous les tons.

UN « CHARMOY POUR LES MULES » : CHANTECLER n° 14 - du 16 MARS 2015

Elle conte comment un vote limitant à 1000 m² la superficie de vente d’une grande surface à dominante alimentaire put aboutir en trois mois, par le zèle, la discrétion et les contorsions verbales d’un élu, à la maîtrise foncière de 19 hectares de la zone du Charmoy par un seul promoteur privé. Elle conte aussi les suites, inévitablement fâcheuses, de ce malencontreux départ !

Plus inédite en revanche est l’histoire de l’évolution inverse suivie par le nombre de caractères consacrés à la libre expression des conseillers d’opposition dans le bulletin municipal Inf’Auxonne.

Nous ne remonterons pas aux temps bibliques car, à notre connaissance, l’expression dans la Bible ne connaissait pas ce facteur limitant. Nous ne perdrons même pas un temps précieux à reconstituer les étapes de la question, nous contentons de citer au passage 3 repères. Il y a 3 ans, en juin 2012, le nombre maximum de caractères autorisés était de 2500, comme en atteste la conclusion du groupe « Ensemble, autrement » en page 7 d’Inf’Auxonne N° 37 de juillet 2012. Le Conseil municipal du 23 septembre 2014 devait ramener ce nombre à 1250 [page 11 du PV]. Le 24 juin dernier, enfin, on pouvait lire sur le facebook d’un conseiller d’opposition : « La mairie, sous couvert de Monsieur le Maire directeur de publication, ayant reçu deux contributions de l'opposition, nous a donc demandé de diviser par deux le nombre de caractères de chacune de ces contributions soit un maximum de 625 caractères ».

Récapitulons 2500, puis 1250, 625 enfin si le jugement de Salomon est maintenu.

Rappelons que dans certains cas, 3 caractères ont pu suffire à s’exprimer dans notre bonne ville, ce fut le cas de l’inénarrable consultation du 27 juin 2010, astuce plébiscitaire (et publicitaire) visant à relancer un projet déjà décidé, mais qui avait pris du plomb dans l’aile auprès des instances de décision et se trouvait de ce fait dans l’ornière.

En atteste la prose explicite d’Inf’Auxonne N° 28 de mai 2010 en page 2 :

« Êtes-vous favorable OUI ou NON au projet d’implantation d’une zone commerciale sur le site du Charmoy ?

Telle est la question à laquelle vous pourrez répondre le 27 juin 2010.

En effet, les décisions défavorables des Commissions d’Aménagement Commercial rejetant le projet Leclerc ont suscité diverses et nombreuses réactions : satisfaction pour les uns, indignation, incompréhension, inquiétude et soutien pour les autres.

Estimant opportun et démocratique de recueillir l’avis de la population, nous avons décidé de vous mettre à contribution en vous permettant de vous exprimer officiellement. Nous organiserons donc une consultation des électeurs qui répondront par OUI ou par NON à la question ci-dessus ».

IMPRESSIONS DE LA CONSULTATION 2010 - du 14 février 2013

L’issue de cette manip plébiscitaire (et publicitaire) était prévisible. Le soir du dépouillement, auquel j’assistais en compagnie de Jean-Claude Poirson, alors président de l’UCIAA, notre premier magistrat, transporté par le succès, prononça un discours pugnace et vibrant. Verba volant hélas ! Mais non, les paroles solennelles furent consignées ! Dans quel livre d’or me direz-vous ? Pas un livre d’or à proprement parler, le laïus trouve tout bonnement sa place, son lieu naturel selon Aristote, parmi les encarts publicitaires de Notin N°3, en page 6 sous le titre explicite « Extraits du discours prononcé par Raoul Langlois, Maire d’Auxonne, à l’issue de la consultation du 27 juin 2010 (concernant la zone commerciale sur le site du Charmoy ». Des extraits de caractère ! En combien de caractères ? Je l’ignore, adressez-vous à l’éditeur !

Trêve de plaisanterie ! Récapitulons 2500, puis 1250, 625, et 3 pour finir ? Auxonnais(e)s encore un effort !

MAXI-DISTRIBUTION ET MINI-EXPRESSION - du 28 JUIN 2015 (J+2384 après le vote négatif fondateur)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 juin 2015 (J+2384 après le vote négatif fondateur)

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions