Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 08:55

VIES PARALLÈLES (3) : TOUT BAIGNE DANS LA PERLE DU JURA ! - du 16 AVRIL 2015 (J+2311 après le vote négatif fondateur)

    Avant de passer à nos chères études champagnolaises, un petit mot pour mentionner la parution d’Inf’auxonne N° 48 que nous avons eu le plaisir de découvrir avant-hier. Dès maintenant notons que l’option « char » a été retenue, ce ne sera donc pas « char et Charmoy », car la proverbiale et distinguée « discrétion » édilitaire en matière de Charmoy semble être revenue, comme au cours de l’hiver 2008-2009…

 CHAR OU CHARMOY ? - du 06 AVRIL 2015       

    Le proverbe improvisé « Carnaval pluvieux, Carnaval heureux ! », légendant  la première de couverture d’Inf’auxonne N° 48  n’est sans doute pas des plus heureux, souhaitons seulement que les fées de la MTO ne le prennent pas au mot pour les années à venir ! Les clichés sont, quant à eux, très sympathiques qui concilient dans une synthèse plaisante : faune sous-marine de rêve, de papier et de bulles de savon, minois souriant et vénérables façades. Tout occupé de la Perle du Jura,  nous vous promettons de feuilleter pour vous,  plus longuement et très prochainement, les pages ce nouvel évènement éditorial ! Pour l’heure, retour à Champagnole !!

      Il y a belle lurette que nous nous intéressons au cas de Champagnole. Ainsi, dans le premier volet d’une « revue de presse champagnolaise », publiée le 3 octobre dernier, nous avions dégagé ces deux idées directrices :

Primo : « Champagnole c’est dès maintenant Leclerc au « cœur du Jura », Auxonne ce sera bientôt Leclerc aux portes du Jura et au cœur de la nouvelle région ! »

 Secundo : « Regarder Champagnole d’aujourd’hui, c’est voir Auxonne de demain ».

    De ces deux idées, la première est à présent une évidence, pour Champagnole du moins car pour Auxonne l’affaire n’est pas terminée. Le nom de Champagnole figure à présent au livre d’or des conquêtes de Scapalsace. Quant à celui d’Auxonne, on devra attendre encore. Combien de temps ??

     La seconde idée, nous la mettons à nouveau en exergue de notre propos d’aujourd’hui.

« Regarder Champagnole d’aujourd’hui, c’est voir Auxonne de demain »

       Sous le titre « Commerce : quoi de neuf dans la Perle du Jura ?», un article du Progrès du 22 septembre dernier prenait la température commerciale champagnolaise. Le ton général de l’article était résolument optimiste et, à l’en croire, tout était pour le mieux dans la meilleure « Perle du Jura » possible !

     N’était l’article plus récent du Progrès du 31 mars dernier à propos des inquiétudes autour de Casino et de tout le commerce de centre-ville, l’article du Progrès du 22 septembre dernier pourrait satisfaire le sceptique le plus résolu quant aux bienfaits des zones commerciales de périphérie sur l’animation des centres-villes.

VIES PARALLÈLES (2) : LES PARIS STUPIDES - du 14 AVRIL 2015

    Remarquons d’abord qu’il s’ouvre  sur cette « évidence » largement partagée et surtout magistralement démontrée par l’état florissant du  petit commerce traditionnel indépendant de centre-ville que l’on peut observer dans notre beau pays : « Le grand chambardement se situe en périphérie, avec les nouvelles enseignes. Un élan qui ne peut que favoriser le centre-ville ».

     Ce « chapeau » objectif planté crânement et sans complexes va donner le ton de tout l’article. Place à présent aux « témoignages représentatifs ». Le nouveau président frais émoulu de l’« Union commerciale Champa-Sympa » – à tout seigneur tout honneur – commence : « Le commerce champagnolais avait un certain déficit en matières d’enseignes. Celui-ci est désormais comblé ». Ça c’est sûr, Champagnole ne manque pas d’enseignes comme nous l’avons vu dans notre dernier article !

     Voilà bien un discours « sympa » que le maire de la Perle du Jura, à présent Président du Conseil départemental, doit apprécier et que celui de la « Capitale de l’oignon », bien que n’étant pas Président, voudrait bien entendre ! Ce dernier souhaite-t-il secrètement que le nouveau président de l’UCIAA lui envoie bientôt de telles fleurs ? Pourquoi pas, après l’empereur à la barbe fleurie, nous aurions…(complétez vous-même).

     Patience ! Patience ! « Regarder Champagnole d’aujourd’hui, c’est voir Auxonne de demain »

UNE FLEUR POUR LE PRÉSIDENT- du 12 MARS 2015

      « Tous ensemble », c’est ce que semble prôner le président sympa– celui de l’« Union commerciale Champa-Sympa » – bien obligé toutefois d’avouer certaines réticences : « Certaines grandes surfaces ont adhéré et on peut en espérer de nouvelles. Il y a encore quelques commerces petits ou grands réticents, mais plus on sera nombreux et meilleure sera la concertation ». En somme, plus on est de fous, plus on rit. Et le président d’ajouter : « Il faut profiter de cette proximité entre centre-ville et grandes surfaces pour que tous travaillent bien ». Voilà une définition originale et sympa du « commerce de proximité » !  Ce commerce de proximité n’est d’ailleurs pas oublié dans le mot d’ordre du site de l’UC rénovée « Union commerciale Champa-Sympa » : « A l’image de leur ville, chacun bouge, bouge même ensemble, pour sauvegarder leur commerce de proximité et développer l’attractivité de la ville dans un souci commun : Satisfaire le client ! ». Moralité : à Champagnole on célèbre l’union féconde de l’hyper et de l’épicerie de quartier ! Tous à la même enseigne pour une Perle du Jura qui bouge ! Le grand secret de Champagnole, au fond, c’est la cancoillotte …plus la bougeotte !!

    Suit, pour conclure l’article, le trombinoscope obligé et ses témoignages savamment dosés avec, tout de même, une dominante largement optimiste. Citons pêle-mêle : « Le centre-ville a changé et est devenu très attractif » « Je pense que les hypers ont apporté du monde de l’extérieur » « Il y a de la place pour tout le monde et je pense que ces boutiques [les hypers] apportent du monde, même au centre-ville ».

     Précisons tout de même que le maire d’Auxonne, qui n’était pas interviewé, n’est pas au nombre des déclarants, comme certains propos pourraient pourtant le laisser croire. Mais on imagine quand même le regard envieux, mouillé  et attendri qu’il doit jeter sur le miracle champagnolais.

    Il pourrait même ne pas tarder à faire sien cet adage : « Regarder Champagnole d’aujourd’hui, c’est voir Auxonne de demain » Un demain qui n’est peut-être pas tout à fait demain matin…À Auxonne, ils ne sont pas encore advenus les lendemains qui chantent…Leclerc n’est pas encore inauguré (au fait…MEL viendra-t-il ?) et on n’y annonce pas encore la fermeture de Casino !

Les curieux qui voudraient en savoir plus se reporteront au PDF reproduisant la page de l’article

Ils y découvriront, qu’outre le centre-ville et son commerce de proximité, ce sont encore deux petits chats qui ont été sauvés à Champagnole. Tout baigne donc, dans la Perle du Jura.

Toutes ces bonnes nouvelles de sauvetage avaient déjà inspiré Claudi qui avait transposé les bonnes nouvelles de la Perle du Jura dans la « Capitale de l’oignon ». Son illustration de l’automne 2014 est toujours d’actualité ! Il vous la ressert donc sans complexe (avec quelques modifs), comme les Inf’auxonne de printemps resservent le Carnaval ! Ce qui n’est d’ailleurs pas plus mal, car cette première de couverture avec faune sous-marine de rêve, de papier et de bulles de savon, minois souriant et vénérables façades est bien la meilleure de toutes les pages de l’ouvrage !!

Mais ne confondons pas, Claudi ne radote pas, lui, il recycle en réactualisant (on n’arrête pas le progrès !) ! Rappelons seulement – puisque le temps a passé et que tout le monde a sans doute déjà oublié – qu’ « A.M.I. » signifie Appel à Manifestation d’Intérêt… pour le centre-ville bien entendu !!! Que le centre-ville d’Auxonne patiente, il sera bientôt sauvé, comme celui de Champagnole ! Et surtout, n’oubliez pas : « Regarder Champagnole d’aujourd’hui, c’est voir Auxonne de demain »

N.B. : Cet article, qui j’en suis sûr vous aura plu, compte (espaces compris) plus de 8500 caractères. Il aurait nécessité près de deux ans pour paraître en totalité dans Inf’auxonne en épisodes et en « tribune libre ». Les piges dans Inf’auxonne, ça doit vous laisser du temps libre ! C’est que dans Inf’auxonne la concision est de mise ! On oserait presque dire que c’est le journal d’un seul caractère, mais quel caractère, M’ssieurs-dames !!!

Hyper-secours fleuri

Hyper-secours fleuri

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 16 avril 2015  (J+2311 après le vote négatif fondateur)

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse