Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 07:00

POISSON D’AVRIL (TER) - du 04 AVRIL 2015 (J+2299 après le vote négatif fondateur)

   L’article du  Bien Public du 1er avril dernier annonçant – pour reprendre le registre potager d’un binôme candidat aux récentes départementales – la présente levée de la « graine » déposée au Charmoy début 2009 par un semeur « fervent » autant que « discret » nous avait amené, dans notre dernier article, à quitter le monde piscicole prématurément. Nous le rejoignons aujourd’hui, et pour tous/toutes ceux/celles qui aiment taquiner le goujon ou ferrer le brochet, nous proposons en relecture un article déjà ancien :

CHARMOY : LE  PÉROU  POUR  LES PÊCHEURS ! - du  23 juin 2013

     À l’usage des gens pressés, que nous savons de plus en plus nombreux, et qui n’ont pas la patience de démêler les lignes, nous reprenons directement cet extrait d’Inf’Auxonne, N° 31 de janvier 2011 reproduit dans l’article cité.  Cet extrait, véritable morceau de bravoure, n’est autre que la leçon de morale surplombante et péremptoire  que le semeur « fervent » autant que « discret » s’autorisa à donner après coup aux commerçants du centre ville légitimement étonnés, voire écœurés, des revirements survenus entre le vote négatif fondateur du 17 décembre 2008 et l’annonce fracassante du 26 mars 2009 :

        « Malheureusement, jusqu’à présent nos appels n’ont pas reçu l’écho qu’ils méritaient. En effet, les représentants du commerce auxonnais, obnubilés par la lutte contre l’implantation d’une troisième grande surface se sont fourvoyés dans une alliance contre nature avec les grandes surfaces locales. Se mêlant ainsi d’un combat qui de toute évidence ne les concernaient [sic] pas, en scellant cette alliance de la carpe et du lapin, ils ont fait perdre de vue à leurs mandants les questions essentielles… »

      Bravo, Monsieur le donneur de leçons de morale ! Belle pièce, pas vrai, cette carpe !

      Parole de Capitaine Brochet : croyez-moi, il vaut mieux s’allier en sous-marin avec un gros si LURE. Ça au moins, c’est pas une alliance contre-nature !! Et mieux vaut être téléguidé qu’  « obnubilé » et louvoyer plutôt que « se fourvoyer » !

        À propos de brochet, Inf’Auxonne N° 36 de mai 2012 nous apprend très pédagogiquement que  « Le brochet, espèce emblématique du Val de Saône se reproduit sur les prairies inondées durant l’hiver. Il utilise la végétation comme support de ponte. Plus largement, les cyprinidés se reproduisent dans des zones peu profondes, calmes et enherbées ». Nous pourrions ajouter qu’au cours de l’hiver 2008-2009, un brochet « fervent », revenu tout ébloui et émoustillé d’un fabuleux périple en Haute-Saône, remonta discrètement le Bief Pérou, jusqu’aux prairies du Charmoy.

       Vous conter ce fait en cette vigile de Pâques, est proprement de circonstance puisque c’est au cours de cet hiver 2008-2009 précisément, que notre brochet pondit très discrètement, en ces prairies, l’œuf réputé non alimentaire bien qu’à prédominance alimentaire d’un hyper-projet pharaonique qui ne tarda pas à éclore avec le printemps, dans la presse du moins ! Et qui, à retardement, vient d’éclore enfin aujourd’hui.

    Cet œuf n’était pourtant pas, à proprement parler, un œuf de Pâques. Il se révéla, à l’usage,  n’être pas non plus un œuf à raccommoder, du moins à raccommoder les relations improbables entre notre brochet et « la carpe et le lapin » ! Penser, au surplus, que cet œuf pourrait aider à raccommoder le tissu socio-urbain fatigué du centre-ville, ne pourrait être que le pari d’une bien piètre couturière !

    À preuve, la CNAC du 20 janvier 2010, dans sa décision 317D  posait elle-même, en experte, ce diagnostic suffisamment clair : « Impact significatif sur l’activité des commerces et services traditionnels situés en centre-ville […] Ne manquera pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’Auxonne[…] contribuera à développer un nouveau pôle périphérique et […] ne participera pas ainsi, à un aménagement harmonieux du territoire de l’agglomération d’Auxonne ».

La frayère à brochet

La frayère à brochet

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 04 avril 2015 (J+2299 après le vote négatif fondateur)

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres