Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

27 novembre 2019 3 27 /11 /novembre /2019 04:00

 

ARRIVANT À CHARMOY-CITY  PAR LA ROUTE DE FLAMMERANS (2) - du 27 NOVEMBRE  2019 (J+3997 après le vote négatif fondateur)

 

     Dans notre précédent article nous suivions un voyageur arrivant à Charmoy-City par la route de Flammerans, et qui n’y était pas revenu depuis plus de dix ans.

     À travers son œil encore neuf, nous redécouvrions des nouveautés auxquelles notre regard blasé s’est déjà accoutumé : deux gendarmeries au lieu d’une, l’ancienne où il n’y a plus de gendarmes, et la nouvelle où sont les gendarmes, une piste cyclable et un trottoir flambant neufs… et le reste. 

ARRIVANT À CHARMOY-CITY  PAR LA ROUTE DE FLAMMERANS (1) - du 24 NOVEMBRE  2019

    Notre cité étant, depuis la parution d’un ouvrage qui fera date, placée sous le signe de Marcel Proust, nous  étions partis ensuite, passée la recherche du temps présent, à la recherche du temps perdu.

ALBUM « DE L’OIGNON DE CHARMOY-CITY  À LA MADELEINE DE COMBRAY »

     Pour arriver en 1955, un temps où la gendarmerie était encore intra muros (je n’ai pas dit entre quatre murs !), précisément au 33 rue Carnot.

    En ce temps-là, le centre-ville ancien ne s’était pas encore vidé de sa population, de ses commerces, de sa richesse et de ses forces vives, et la guerre l’avait laissé intact. Mais des urbanistes inspirés cogitaient déjà pour transformer les « vieilles baraques » en barres d’immeubles normalisées.

À CHARMOY-CITY, COMME AILLEURS, UN CLOU CHASSE L’AUTRE - du 23 novembre 2016

   Tournons-nous aujourd’hui résolument vers l’avenir et tentons d’annoncer les nouveautés que pourrait découvrir, dans quelques années, un voyageur arrivant à Charmoy-City par la route de Flammerans.

   Attention ! Il ne s’agit pas pour nous de faire œuvre d’imagination, ce que nous ne dédaignons pas à l’occasion, mais de recenser les projets conçus par de vrais décideurs réels ou potentiels en allant les chercher dans les bons dossiers.

    Se faire l’archiviste de l’avenir en quelque sorte !

    Pour l’heure il nous manque une source habituellement foisonnante en projets. Laquelle me direz-vous ?

    Eh  bien ! Vous n’y êtes pas ? Ou du moins pas encore !!

   Imprimés sur papier glacé illustré (« à ne pas jeter sur la voie publique ») les programmes des listes candidates aux prochaines municipales !!!

    Accompagnés de leurs incontournables trombinoscopes !

CHARMOY-CITY : PORTRAITS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI…  - du 26 NOVEMBRE  2019

      Certes, un tract tombait récemment dans notre boîte aux lettres dont nous ne manquions pas, en bon citoyen de saluer la sortie.

CHARMOY-CITY  2010, UN LABORATOIRE DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATATATIVE - du 22 NOVEMBRE  2019

    Mais il n’y était pas question précisément de notre entrée de ville par la route de Flammerans, tout juste de « Budget participatif et  Conseil Citoyen», ce qui faisait le titre du verso.

     Lisant plus attentivement le recto, nous y découvrions toutefois l’intention de « mettre en avant [nos] atouts touristiques : la Saône et son port ». Le port est déjà là, en avant du Bastion Royal, et la vraie nouveauté consisterait à l’étendre, ce dont on a souvent parlé

GALIONS ET DOUBLONS À L’OMBRE DU BASTION - du 20 MAI 2016

 

 

    Mais ce projet n’est pas explicitement envisagé dans le tract, dont nous sommes en train de parler.

     Cette extension est d’ailleurs un projet privé ne pouvant en aucun cas être du ressort du concept « Budget participatif et  Conseil Citoyen» ;

     Un projet entrant dans le concept doit en effet « réaliser une transformation de l’espace public ou d’équipement de proximité sans engager de coûts de fonctionnement trop importants » tout en devant « être du ressort des compétences communales et pouvoir bénéficier à tous, sans nécessiter l’achat d’un terrain »

     Une réflexion approfondie nous conduit à proposer le projet suivant qui contribuerait à apporter, sans frais somptuaires, un élément de renouvellement non négligeable dans la perspective de l’entrée de notre bonne ville, en arrivant de la route de Flammerans :

    Le remplacement sur le rond-point de « Martin le pêcheur » par un sujet plus innovant, à définir bien entendu !

    Tiens, l’abeille est un insecte-phare, tout bourré de symboles depuis des temps immémoriaux et qui a actuellement la cote.

    À tel point que des sources autorisées considèrent que  sa sauvegarde s’accorde, sinon coïncide, avec le salut de la Planète.

    Une ruche qui se porte bien, toute bourdonnante de butineuses industrieuses c’est l’image d’une société délivrée des néonicotinoïdes toxiques et tournée vers un avenir régénéré. Revitalisé ! Bonjour la ruche ! Chalut la pêche !

    Claudi, à sa manière,  a déjà fait son miel de notre idée !

    À suivre, bien entendu !!! Pas l’idée, notre petit feuilleton !

 

TAÏAUT !!!

     Tandis que nous nous préoccupons de l’avenir de Martin le pêcheur, la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats, dont la rédaction déclare ne pas être « chasseurs », ( ni pêcheur ???) lance un sondage sur les subventions aux chasseurs. Le Marquis, à l’affût, propose à l’appui un document fort convaincant.

   Nous ne pouvons donc pas faire moins que de ressortir un tableau de chasse de la galerie de notre blog

DE COMBRAY À CHARMOY-CITY. EXERCICES D’HISTOIRE ET DE GÉOGRAPHIE LITTÉRAIRE (8) - du 25 janvier 2019

Charmoy-City, ces rumeurs qui bourdonnent autour des ronds-points

Charmoy-City, ces rumeurs qui bourdonnent autour des ronds-points

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 novembre 2019 (J+3997 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Urbanisme

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans urbanisme