Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

18 février 2020 2 18 /02 /février /2020 06:00

CHARMOY-CITY : LA CAMPAGNE VUE PAR LES « VRAIES GENS »  - du 18 février 2020 (J+4080 après le vote négatif fondateur)

        Chaque jour apporte son nouveau lot d’information en ce qui concerne le sujet du moment : les municipales.

   Vendredi dernier, jour de la Saint-Valentin c’était, à Paris, un gros lot du côté des bobos montparnos.

SAINT-VALENTIN PARISIENNE, PLUS GRIVOISE QUE GLAMOUR  - du 15 février 2020

    Le lendemain, samedi dernier 15 février, Le Bien Public nous présentait plus modestement, mais néanmoins en pleine page et sous le titre « AUXONNE Municipales Les habitants suivent-ils la campagne électorale ? »,  une enquête locale dans un coin de la France profonde et parmi les « vraies gens ».

   Sur la banquette du bar, ou au coin de la rue, on s’exprime les yeux dans les yeux, et de « vraies gens » répondent aux questions de la journaliste Éloïse Bussy. Simplement et sans le secours des artifices de facebook.

  Cela donne un panel limité, mais varié, de réponses dont l’imperfection même démontre que les prouesses déployées sur la toile par les diverses listes en lice n’ont qu’un effet très limité sur l’attention que le quidam serait supposé leur porter.

    À chacun son travail, nous laisserons donc à nos lecteurs curieux le soin de se reporter au texte de l’article cité plus haut.

    Parmi les personnes interrogées, une ancienne conseillère municipale, qui l’a été « de 1989 à 2002 », « en même temps que Raoul Langlois » déclare : « De manière générale, il faut que la ville se réveille »

    Plus facile à dire qu’à faire, comme chacun sait….

    Profitant de l’occasion nous nous contenterons  seulement de réveiller la mémoire de nos concitoyen(ne)s en publiant le trombinoscope de la liste « ENSEMBLE pour AUXONNE », conduite en mars 1989 par Camille Deschamps et soutenue par le député Louis de Broissia, sur laquelle se trouvait justement l’ancienne conseillère citée plus haut.

  Une liste qui, en son temps pouvait se déclarer, elle aussi, « jeune et dynamique avec des femmes et des hommes compétents ». Et qui comptait 6 femmes sur 29 candidats.

    Certes, de savants spécialistes en infographie, n’avaient pas présidé à l’exécution du document austère dans ses camaïeux de noir et blanc, sorti des presses de l’imprimerie dijonnaise JOBARD.

    Austère comme devrait l’être un  vote citoyen…

   Autres temps, autres mœurs dans la communication

   Les amateurs de rétrospectives pourront découvrir encore plus ancien (1965) dans l’article en lien ci-dessous

CHARMOY-CITY : À PROPOS DE JOCONDE ET DE TROMBINOSCOPES - du 18 Janvier  2019

     On enveloppe à présent les candidat(e)s dans un packaging plus diapré et chatoyant. C’est qu’il importe de se vendre, comme la belle boîte de chocolats en tête de gondole de l’hypermarché !

   Et la planète alors ?  On verra ça plus tard !

    Le chocolat, tout comme le candidat en vrac, au détail, et sans marque, selon le libre choix du citoyen, ce n’est pas encore pour demain !

     « Le chocolat c’est moi ! », répète le candidat. Et à la fin des comptes, l’électeur est toujours chocolat. Voilà en substance ce que l’on entend à l’apéro, quand au comptoir du bistrot, on commence à parler plus haut !

    Pas mal, mon micro-trottoir !

    Et pas mal, l’image de Claudi qui devrait encore faire la joie d’un jeune retraité

CHARMOY-CITY : NOUVEAU RETRAITÉ DU MONDE AGRICOLE, MAIS TOUJOURS DANS LA CAMPAGNE - du 17 Février  2020

    Et sur laquelle on trouve par ailleurs un autre candidat toujours en lice, mais sur une autre liste…

 

P.S. L’embaucheur embauché

   Puisqu’il est question du regard que le quidam, et la  quidame pour pas fâcher Marlène, portent sur les candidats en lice,  notons une contribution spéciale d’Auxonne Info - Actus & Débats en matière de regard porté sur les candidat(e)s.

    Dimanche dernier, l’incontournable page  présentait, sur un mode original, la candidature au poste de maire  sous la forme d’une réponse à une offre d’emploi très ciblée pour un emploi très contraignant.

    Le procédé ne manque pas d’humour et  d’intérêt. Une question cependant : « Qui sera le/la bos(se) de l’embauché(e) bien profilé(e) ? ». On peut envisager bien des réponses que nous laisserons à notre embaucheur/se, le soin de préciser.

     Une chose est certaine cependant, on doute que le/la bos(se) de l’embauché(e) soit le votant(e) pris en particulier. Ce qui d’ailleurs n’est pas souhaitable dans l’intérêt général.

      Intérêt général, qui par ailleurs est souvent difficile à définir et peut se résumer, dans le pire des cas, à retrouver le pouvoir en place au service d’intérêts particuliers.

     Pour l’heure, nos futurs embauché(e)s, qui ne le sont pas encore, ont d’abord été des embaucheurs/ses qui ont pas mal bossé pour remplir leurs PME respectives avec une trentaine d’embauché(e)s réputé(e)s compétent(e)s, évidemment….

    Chômage à prévoir cependant,  d’ici fin mars, pour une soixantaine de ces embauché(e)s frais/fraîches émoulu(e)s. Conclusion : une politique d’emploi labile qui n’aura pas le label ma belle !

  Le post se conclut par : « Candidature (CV + lettre de motivation) à adresser au plus tard le 3 mars 2020 ».

    À propos de « (CV + lettre de motivation) », et sans présumer de ce que certain(e)s candidat(e)s auraient déjà pu ébaucher dans ce sens, il serait peut-être opportun d’exiger du/ de la candidat(e) à l’embauche :

    Un texte avec une patte personnelle, sur ses expériences publiques locales passées et présentes, ses implications collectives, bénévoles, professionnelles, économiques, culturelles locales (hors campagne électorale), tout cela rédigé dans un langage simple, clair, vivant et chaleureux, point trop encombré d’extraits découpés dans des catalogues de mobilier urbain et sportif, ni de ces néologismes de la com en vogue et autre jargon anglomane qui va bien et que l’on trouve au « décrochez-moi  ça » de tous les bons brocs revendeurs en sous-main de jargon politicard d’occase.

  

   En un mot une profession de foi digne de ce nom et pas seulement un astucieux habillage publicitaire passe-partout et bien formaté.

 

FLASH DERNIÈRE

     Le Bien Public (numérique) s’interrogeait hier sur l’éventualité d’une quatrième liste à Auxonne au regard de la nouvelle page facebook  « Auxonne plus forte avec vous ».

    Nous nous étions nous-même interrogé sur cette même page (avec plus ou moins de bonheur sans doute, il faut savoir reconnaître ses limites…)

CHARMOY-CITY :  Auxonne Info - Actus & Débats  TOUCHE LE FOND - du 16 février  2020

   Au vu des patronymes qu’annoncent les « candidats », pris « à l’improviste » sur cette même page, tout cela ressemble à une grosse blague de potache….Bonjour les bras cassés !

    Et qui est très doué pour les  grosses blagues de potache ? Ce qui lui vaut beaucoup de des tracteurs…

     Toujours est-il qu’avec 4 candidats le débat que veut nous vendre Auxonne Info - Actus & Débats s’avère compliqué à organiser. Nous proposons un animateur tout indiqué : le Marquis !! ou la Marquise…

Allo ! Martin, quelles nouvelles ?

https://www.youtube.com/watch?v=T5WdpSPeQUE

   

   

Auxonne, une liste du bicentenaire 1789-1989, pas très révolutionnaire.jpg

Auxonne, une liste du bicentenaire 1789-1989, pas très révolutionnaire.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 18 février 2020 (J+4080 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Propos de comptoir

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Propos de comptoir