Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

29 janvier 2020 3 29 /01 /janvier /2020 02:00

CHARMOY-CITY : UN LOGO ENTRE HÉRALDIQUE ET LANGAGE DES FLEURS - du 29 Janvier  2020 (J+4060 après le vote négatif fondateur)

   S’il est vrai que chacune des trois listes en lice se met en quatre en proposant à l’électeur/trice, sinon monts et merveilles, du moins toujours plus de services, il s’avère aussi que, dans le même temps, la matière à faire un peu d’humour se fait rare pour le moment.

    À lire toutes ces bonnes paroles, citoyens choyés comme des coqs en pâte, nous serions donc bientôt nursés du berceau à la tombe, informés par toujours plus d’applications, sécurisés comme dans une  gated community,  amusés par toujours plus d’animations, boddybuildés par toujours plus d’équipements sportifs…

     Aucune maison de l’humour libre subventionné n’apparaît toutefois dans aucun des programmes.

    Heureusement ! Car il faut dire que l’humour institutionnalisé et ritualisé, ça devient très vite assommant !

     Rappelez-vous ce récurrent et proverbial « la main dessus » auquel nous n’échappions jamais !

CHARMOY-CITY : LA MAIN DESSUS, LA MAIN À LA PÂTE ET LA MAINMISE - du 10 mai 2019

   Quant à faire, Monsieur le Maire, pour faire militaire, pourquoi ne  pas avoir essayé « la main de ma sœur dans la culotte d’un zouave » !

https://www.youtube.com/watch?v=pU0l0JGaznk

    Critiquer les programmes sur le fond, est chose trop facile quand on ne participe pas soi-même à leur élaboration. Nous laisserons donc ce soin aux orfèvres en la matière, les membres des équipes en compétition.

   Critiquer sur la forme nous semble, en revanche, permis à tout un chacun dans les limites de la bienséance, sans haine, avec bienveillance et tout de même un peu d’humour, bien entendu !

    Pour l’heure, nous ne nous en sommes pas privé. Petit rappel

CHARMOY-CITY : HOMMAGE AUX GLANEUSES DE L’INTERNET  - du 22 décembre  2019

CHARMOY-CITY : LES ÉTATS D’ÂME DU CANDIDAT JÉRÔME PATUROT - du 21 Janvier  2020

   À propos de l’article en lien  ci-dessus, nous avons d’ailleurs découvert depuis, un autre « Jérôme Paturot », dijonnais celui-là, pas de la dernière rosée, bien qu’il fut rose (et rose, il a vécu ce que vivent les roses…) et quelque peu blanchi sous le harnais :

   Citons pour finir un dernier article dans lequel une petite Silicon-Valley se niche à l’ombre d’un clocher comtois

CHARMOY-CITY : LES CITOYENS MÉDUSÉS PAR LE FABLAB ! - du 24 Janvier  2020

  Et laissons en paix  l’équipe « Jérôme Paturot », dont l’ingénierie ne semble pas encore maîtriser l’appareil à prendre les photos de groupe à 29 en bord de Saône par temps de brouillard,  pour nous tourner  aujourd’hui vers une Dame de Cœur, en tout bien, tout honneur, car il nous faut bien justifier notre titre du jour : « Charmoy-City : un logo entre héraldique et langage des fleurs »

   Nous lisions avant-hier, sur la page facebook du groupe « Auxonne, Cœur de région » ce petit morceau d’héraldique moderne 

 « Zoom sur notre logo

Un logo créé par notre équipe faisant référence à :

> notre patrimoine bâti : le château Louis XI, l'Eglise Notre Dame, le centre-ville avec ses cheminées typiques

 > notre patrimoine naturel : la Saône, la forêt des Crochères, plus grande forêt communale de Bourgogne (avant fusion des régions)

> le coeur : symbole de vie, de place centrale

> le noir : symbolise le patrimoine bâti

> le vert : symbole d'espérance, de bienveillance, symbolise notre forêt

> le bleu : symbole de force, de l'eau, symbolise également la famille »

     

   

    Rappelez-vous, ce logo, il avait été fort inélégamment taclé par notre premier édile dans son discours de vœux. Il n’a pourtant rien coûté à la commune, ce qui n’est peut-être pas le cas du sacro-saint « original »….

    Et pour faire bonne mesure, voilà qu’hier il était carrément explosé par le plus imaginatif de nos « Paturots » locaux accommodés à la sauce dijonnaise…

     Il est pourtant sympathique et inhabituel ce logo et son langage des symboles qui s’apparente un peu au langage des fleurs et à la science du blason…J’adore en particulier le « symbole d’espérance » en nos temps de désespérance !

    Dommage que ce « patrimoine bâti »,  avec sa tonalité quelque peu notariale et son ventre de propriétaire, vienne en briser la poésie !

    En hommage à la tête de liste, pour nous avoir offert cette poésie de campagne rafraîchissante et rare, j’adresse ce petit compliment emprunté à Albert le Grand et tiré de son Blason du cœur dont j’ai rafraîchi l’orthographe

 

« C’est un cœur qui fait entreprendre

Choses qui semblent impossibles.

C’est un cœur qui les invisibles

Nous fait passer devant les yeux,

Et fait toujours de mieux en mieux.

C’est un cœur qui se fait connaître

Sans en évidence se mettre,

C’est un cœur qui tout sait et voit,

C’est un cœur qui de loin prévoit

Les choses qui sont à venir. »

 

 

 (Tiré de : le bibliophile Ad** B*** (Adolphe van Bever), Blasons anatomiques du corps féminin [réédition d’un recueil de 1550] E. Sansot & Cie, Éditeurs, 1907 (p 44-45) disponible sur Gallica)

 

  Ne voulant pas,  pour finir, paraître plus flagorneur plus que je ne suis, j’ai choisi avec Claudi, au risque de déplaire, une image de cœur tirée d’un vieil article.

    Une image inspirante, pour une campagne toujours plus cordiale et centrée sur le cœur !!!

AU SECOURS DU COMMERCE DE CENTRE-VILLE ? - du 04 JANVIER 2016

 

P.S. : La nouvelle du récent décès du légendaire Montmartrois Michou me rappelle inopinément le franc succès que mon veston de lin bleu ciel avait connu lors de la cérémonie du 14 juillet 2018…

    Sans doute parce que « le bleu : symbole de force, de l'eau, symbolise également la famille »

 

FLASH DERNIÈRE

    Ce matin Auxonne Info - Actus & Débats nous souffle encore une fois en soufflant la bougie du premier anniversaire d’un fameux tract.

    À propos des origines de ce tract, on pourra relire notre analyse, et le tract, dans  notre article fait sur le vif

CHARMOY-CITY : « DÉSAPPOINTÉ(S) »… ET VOLEUR(S) DE BICYCLETTE(S) !!! - du 10 février 2019

    L’origine déclenchante principale de cette grotesque affaire, outre certains désamours et susceptibilités recuites, c’était encore et toujours la zone du Charmoy et son Leclerc !

    Cette maladie chronique des deux mandats Langlois !!!

Quoi ? Vous n’y croyez pas ! Vous êtes sceptique ? Alors lisez les preuves en archives !

CHARMOY-CITY : UN TRACTEUR POUR LE CHARMOY - du 16 février 2019

      Les séquelles en  seront longues, très longues à guérir. La preuve ? Vous la voyez aujourd’hui !

 

Le coeur de Charmoy-City, bat au Charmoy .jpg

Le coeur de Charmoy-City, bat au Charmoy .jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 janvier 2020 (J+4060 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres