Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

12 décembre 2019 4 12 /12 /décembre /2019 02:00

CHARMOY-CITY : DES LÉGOS ET DES ÉGOS EN LICE ET EN LISTES - du 12 DÉCEMBRE  2019 (J+4012 après le vote négatif fondateur)

       En période d’élections municipales, construire une liste est un jeu subtil.

       Il s’agit, en effet, que les légos s’assemblent harmonieusement alors que les égos, diversant heureusement,  ne s’accorderont pas nécessairement, en tous points du moins.     

     Résoudre cette difficulté, voilà en quoi consiste toute la virtuosité de l’exercice. C’est que construire une liste ne consiste pas seulement à remplir un trombinoscope comme le jeune footeux en herbe remplit son Album PANINI d’images autocollantes de champions.

   Conformément à la loi n° 2000-493 du 6 juin 2000, la difficulté s’est encore accrue, au début de notre siècle, en vertu de la parité « un homme, une femme ». Chabadadabada,  Chabadadabada…

    Vantant les vertus de sa tête de liste féminine, un candidat aux municipales locales, très ouvert et très disert, déclarait il y a quelques jours, à ce propos, dans un post sur facebook :

 « elle seule possède l’expérience et l’humilité nécessaire; les femmes n'ont pas les égos démesurés des hommes »

      Pour l’humilité revendiquée, remarquons tout d’abord qu’un exemple venant d’en haut nous en a été donné en 2017, tombant du sommet de la pyramide de l’État. Et que c’est une voix masculine qui revendiquait cette vertu.

CHARMOY-CITY : L’HUMILITÉ IMMORTALISÉE PAR L’ARGENTIQUE - du 8 mai 2017

     En matière de « guerre des sexes »,  nous prônons simplement, quant à nous,  l’adage « peace and love », préférant toutefois, et de loin, la voix chaude et nostalgique de Marlene Dietrich (1901-1992) aux discours vindicatifs bien que platement suivistes d’une Marlène gouvernementale.

https://greatsong.net/TRADUCTION-MARLENE-DIETRICH,SAG-MIR-WO-DIE-BLUMEN-SIND,100032992.html     

     Quant à l’ « égo démesuré », Prieur, le grand uniformisateur des poids et mesures, pourrait sans doute nous aider à le mesurer.

CHARMOY-CITY : LA MAISON NATALE DE CLAUDE-ANTOINE PRIEUR À LA UNE - du 28 NOVEMBRE  2019

    Mètre, décimètre, centimètre…

    N’ayant pas, pour l’heure, de double-décimètre sous la main, nous nous garderons bien de faire sur ce point une quelconque démonstration.

     L’égo n’est toutefois pas le seul apanage des hommes (mâles). De nombreux exemples historiques ou présents le démontrent, et Claudi n’a pas eu beaucoup de peine à en trouver.

 

FLASH DERNIÈRE

      La rédaction de la page facebook Auxonne Info - Actus & Débats abandonne, ce matin, la casquette de cantonnier et les couches d’enrobé, pour monter lestement aux antennes, tel le matelot dans la hune. T’as pas pigé grand-père : de l’antenne à la une !

    Une antenne qui devrait pourtant, selon Claudi, entraîner la création d’un équipement touristique, permettant enfin d’admirer de haut l’apport langloisien qui laissera, sur nos champs, la marque pérenne d’un génie picard et de ses consorts : l’hyperzone du Charmoy !

CHARMOY-CITY : UNE TYROLIENNE AU CHARMOY - du 10 DÉCEMBRE  2019

    À l’approche de l’anniversaire du vote négatif fondateur (17 décembre 2008) qui permit à Raoul Langlois de satisfaire, en toute opacité, les visées de ses inspirateurs colmaro-vésuliens, nous illuminerons (Noël oblige !) à nouveau cette rocambolesque affaire dans nos prochains articles !

ENTOURLOUPES DU CHARMOY, HUIT ANS APRÈS, ON FAIT LA LUMIÈRE - du 17 décembre 2016


 

Charmoy-City, de quel genre est votre égo

Charmoy-City, de quel genre est votre égo

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 12 décembre 2019 (J+4012 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais