Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

7 novembre 2019 4 07 /11 /novembre /2019 02:00

CHARMOY-CITY : CNAC DU 26 SEPTEMBRE POUR L’EXTENSION LECLERC, UNE DÉCISION « VERTE » ! - du 7 novembre  2019 (J+3977 après le vote négatif fondateur)

 

    Le 26 septembre dernier, la CNAC donnait son feu vert pour l’« extension de 2 175 m2 de la surface de vente de l'ensemble commercial E. LECLERC » au Charmoy

   Nous avions alors rendu compte, dans les meilleurs délais, de la nouvelle :

CHARMOY-CITY : LA CNAC DONNE SON FEU VERT POUR L’EXTENSION LECLERC - du 28 SEPTEMBRE  20

    Toutefois, si nous connaissions le caractère favorable de l’avis, nous ne disposions alors d’aucun détail concernant la représentation des parties à la CNAC, les résultats détaillés du vote, ainsi que l’argumentaire de la décision.

    Cet argumentaire, nous en pressentions cependant d’avance le contenu et, renvoyant à notre article précédent du 9 septembre sur le sujet, nous écrivions :   «  On attend maintenant l’avis détaillé de la CNAC qui risque bien, encore une fois, d’être conforme à la panoplie argumentaire du parfait petit commissionnaire »

CHARMOY-CITY : VERS UNE DOUZIÈME COMMISSION POUR LE CHARMOY (2) - du 9 SEPTEMBRE  2019

    Dans cet article du 9 septembre nous faisions en effet référence aux arguments de la CNAC du 27 juin 2019 concernant le BRICO JARDIN LECLERC de Beaune.

   Et nous prévoyions alors par avance que ceux de la CNAC à venir concernant le Charmoy (celle du 26 septembre dernier) leur ressembleraient fort.

    Aujourd’hui la décision de la CNAC du 26 septembre dernier nous est connue et nos fidèles lecteurs peuvent en prendre connaissance en primeur car, jusqu’à hier au soir, elle n’était pas disponible sur le site officiel.

   Quelques remarques au passage :

- comme nous l’avions annoncé, c’est un fidèle adjoint qui a fait le voyage à Paris. Pour une fois, notre maire  toujours « indécis » a décidé…de ne pas s’imposer la corvée d’un déplacement à Paris. Le héros du Charmoy est sans doute fatigué !

Adieu donc, trails et vie ferrate !

 

CHARMOY-CITY : QUAND MONSIEUR LE MAIRE S’ESCLAFFE (2) - du 2 juillet 2019

  

    Après cette incisive incise, reprenons notre commentaire de la décision de la CNAC du 26 septembre dernier :

- le vote, quoique favorable, à 4 contre 3, n’est pas franchement contrasté !

 

- quant aux arguments, bonjour l’inventaire très vert à la Prévert : « desserte du site par les transports en commun […] satisfaisante », « trottoirs et de bandes cyclables entre le site du projet et le centre-ville d'Auxonne », « plantation de 16 arbres de haute tige », « 28 % de l'emprise foncière du projet […] dédiée aux espaces paysagers », « mise en place de toitures végétalisées », « installation de 848 m2 de panneaux photovoltaïques sur la toiture des bâtiments », « 93 places de stationnement perméables »

    Permettez-nous quand même de nous interroger sur cette « desserte du site par les transports en commun […] satisfaisante » !!!!

    Messieurs les commissaires auraient dû venir expérimenter sur place cette « desserte » ! Navettes et brouettes à la demande ! Pouet ! Pouet !

    

     Un dernier point enfin, dans un souci de cohérence intellectuelle.

     Étions-nous fondés à supposer, comme nous l’avons rappelé plus haut, que les arguments verts de la CNAC du 26 septembre dernier concernant le Charmoy, ressembleraient fort à ceux de la CNAC du 27 juin 2019 concernant le BRICO JARDIN LECLERC de Beaune ?

    Nos lecteurs jugeront par eux-mêmes sur pièces

      Ils découvriront vite que l’exercice consiste pour l’essentiel, à l’aide d’arguments d’ordre environnemental ou esthétique péremptoirement exprimés dans un jargon notoirement abscons, de vanter les prétendues qualités architecturales d’un projet, ainsi que son impact négligeable, voire positif sur l’environnement.

     Il s’agit donc en quelque sorte de « verdir la pilule » afin de la faire mieux passer.

      Claudi expose aujourd’hui les outils indispensables de la panoplie du parfait petit « commissionnaire », utilisés à cette fin !

 

Flash dernière

Le Bien Public publiait hier, en édition numérique un article intitulé :

 « COTE-D'OR-LOISIRS Auxonne : la bibliothèque provisoire a ouvert ses portes à la Colombière »

Conclusion : La bibliothèque a quitté le centre-ville pour s’installer provisoirement en périphérie ou « CHARMOY-CITY : QUAND XAVIER-GIRAULT PREND LA CLE DES CHAMPS », tel sera le titre de notre article de demain inspiré en partie de la recension de l’article du Bien Public cité plus haut.

   Mais nos lecteurs ont déjà fait connaissance avec Claude-Xavier Girault le créateur inspiré de la bibliothèque qui ne s’était pas encore mise au vert !

CHARMOY-CITY : DES NONS ET UN NOM POUR LE PROJET DE MÉDIATHÈQUE - du 11 SEPTEMBRE  2019

 

Charmoy-City, en CNAC, pas de problème avec la panoplie green washing

Charmoy-City, en CNAC, pas de problème avec la panoplie green washing

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 7 novembre 2019 (J+3977 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Documents

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Documents