Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

17 décembre 2020 4 17 /12 /décembre /2020 05:00

CHARMOY-CITY, ENTRE PÈRE NOËL ET PÈRE FOUETTARD (3) - du 17 décembre 2020 (J+4383 après le vote négatif fondateur)

    Nous arrivons aujourd’hui au troisième et dernier article de notre série.

     Petit résumé pour nos lecteurs prenant le train en marche : une récente  création d’emploi, dans la sphère sportive, par la  municipalité avait fait l’objet d’un certain nombre de remarques de la part de l’opposition, ce dont nous avions rendu compte

SPORTS DIVERS : SUR LA PISTE DES REMONTÉES À CHARMOY-CITY - du 08 décembre 2020

     Plus récemment, L’Écho de la Place D’Armes publiait son Bulletin N° 16 à propos du même sujet.

     Rappelons que c’est précisément ce Bulletin N° 16, et non les remarques de l’opposition  évoquées plus haut, qui constituent l’objet d’étude de notre série « Charmoy-City, entre Père Noël et Père Fouettard »

     Ajoutons en outre que, plus que le contenu de ce Bulletin, dont nous laissons la responsabilité à ses auteurs, c’en est le style particulier qui a éveillé notre curiosité et motivé nos recherches.

CHARMOY-CITY, ENTRE PÈRE NOËL ET PÈRE FOUETTARD (2) - du 15 décembre 2020

    Dans notre précédent article mis en lien ci-dessus nous avions mis notre limier Sherlock en chasse à partir d’un indice relevé dans le texte : celui de l’emploi archaïsant de l’interjection « las » pour « hélas » :

 « Las, au grand dam de l’intéressé, la Ligue de l’Enseignement a préféré nommer quelqu’un de ses rangs comme gestionnaire de la base de plein air. »

   Arrivons-en aujourd’hui aux conclusions et à un peu plus de précisions relativement à certaines « parentés de plume ».

    Nous exhiberons à cette fin deux documents extraits d’Inf’Auxonne n° 53 de juillet 2016 introuvable en ligne…

    Précisons que dans ces documents on voit deux têtes de groupes d’opposition d’alors, Messieurs  Coiquil et Vauchey, livrés à la vindicte du « porte-plume » du maire d’alors !

      Et, comme par hasard, ce « porte-plume » se révèle être un adepte de l’emploi archaïsant de l’interjection « las ».

      Bizarre ?!

      Nous n’étions pas resté indifférent à cette parution d’Inf’Auxonne n° 53 de juillet 2016 à laquelle nous avions même consacré un article dont la relecture nous a paru pouvoir intéresser les plus sagaces de nos lecteurs.

PLUS FORT QU’UN PORTE-AVIONS, LE PORTE-PLUME - du 13 JUILLET 2016

     Claudi en a profité pour repasser en illustration son terrible char porte-plume et n’a pas manqué de remarquer que Bonaparte, mis en lumière il y a peu, bénéficiait en pleine lumière d’un fort éclairage arrière !

CHARMOY-CITY EN CHALEUR : DES FEUX DE L’UCIAA À L’INCENDIE DE MOSCOU - du 04 décembre 2020

 

P.S.

    Nous avons assisté avant-hier soir 15, à la dernière séance du CM, entre 19h30 et 19h55 seulement compte-tenu des contraintes imposées par le couvre-feu.

    Monsieur le Maire a ouvert la séance en donnant de très utiles détails sur les modalités du concours des décorations de Noël. Que les Anciens se rassurent, ils  ne seront pas oubliés.

    Voilà pour l’essentiel de ce que nous avons pu entendre.

     En effet, pour la raison évoquée plus haut, nous avons dû quitter la salle au moment de l’évocation du point 7 :« Présentation globale du projet « revitalisation du centre-bourg ».

    En bref, Nelson a succédé à Caroline, mais il semble que le projet reste dans la continuité des orientations prises depuis quelques années. En résumé, pas de coup de Trafalgar en perspective.

     Nous ne pouvons nous montrer plus disert à ce propos, notre départ anticipé ne nous ayant pas permis de profiter des remarques et précisions complémentaires éventuelles de Madame l’Adjointe à l’urbanisme…On fait ce qu’on peut, mon bon Monsieur !

   

FLASH DERNIÈRE   

    Ce matin, 17 décembre, Le Bien Public, titrant à la une : « AUXONNE  Le futur centre-bourg dévoilé » venait combler providentiellement notre connaissance des informations concernant le centre-ville (tronquées compte-tenu du couvre-feu) par un article en double-page intérieure sous le titre « AUXONNE Politique locale Centre-bourg : ce qu’il faut savoir sur le projet de revitalisation »

    Décidément les temps changent et il serait bien injuste d’accuser cette fois Le Bien Public, comme tel fut le cas pour son édition du 19 mai 2016 aux dires de la majorité du temps, « de donner la parole à l’opposition au sein du conseil municipal », plutôt que de « se préoccuper [des] projets, [et des] réalisations [de la majorité] » (voir PDF cité plus haut).

Charmoy-City, quand la Place d'Armes résonne de l'Écho des joutes verbales.jpg

Charmoy-City, quand la Place d'Armes résonne de l'Écho des joutes verbales.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 17 décembre 2020 (J+4383 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse